L’audience de Bien’Ici décolle


Par Aurélie Tachot | le jeudi 26 avril 2018 | Portails de petites annonces
L’audience de Bien’Ici décolle

Les investissements de Bien’Ici en matière de notoriété payent ! En mars, le portail d’annonces immobilières a passé le cap des 2 millions de visiteurs uniques mensuels. Soit deux fois plus qu’un an plus tôt ! Lancé en décembre 2015, le site peut-il devenir une alternative crédible face à la concentration des portails historiques ? Réponses.

L’audience, c’est le nerf de la guerre pour les portails d’annonces ! Conscient de cette réalité, Bien’Ici a d’emblée décidé d’y consacrer une bonne partie de ses investissements lorsqu’il a vu le jour fin 2015. Aujourd’hui, le portail semble récolter le fruit de son travail. En 2017, son trafic a ainsi progressé de 10 % par mois. Le début d’année 2018 s’est inscrit dans cette même dynamique. Au premier trimestre, l’audience a bondi de 31 % par rapport au dernier trimestre 2017, selon AT Internet. En mars, le site recensait ainsi 2 millions de visiteurs uniques chaque mois. C’est deux fois plus qu’en mars 2017. Outre le dynamisme du marché, qui aboutit sur davantage de transactions donc de recherches, ʺle référencement naturel du site, qui s’est nettement amélioré, explique en partie cette croissanceʺ, indique David Benbassat, directeur général de Bien’Ici.

57 % de l’audience est mobile

Alors que le marché des portails se concentre autour de deux gros leaders – Leboncoin (qui a racheté A Vendre A Louer) et SeLoger (Logic-Immo.com) – Bien’Ici se targue d’être le troisième portail immobilier français. ʺIl est encore trop tôt pour savoir si cette consolidation va nous être bénéfique. Nous attendons d’avoir une vision claire de la stratégie des groupes Schibsted et Axel Springer. Quoiqu’il en soit, cela n’enlève rien au fait que les agents immobiliers, qui sont des commerçants, cherchent avant tout le meilleur rapport qualité-prixʺ, précise David Benbassat. Pour apporter du trafic toujours plus qualifié aux agents immobiliers, Bien’Ici effectuera plusieurs ajustements techniques en 2018. Le parcours client devrait être modifié, tout comme la valorisation des biens correspondant aux recherches des internautes. ʺLa performance du site est une priorité. Nous mettons tout en œuvre pour faciliter la transformation des internautes en contacts qualifiés pour nos annonceursʺ, rappelle-t-il. La navigation mobile sera évidemment prise en compte dans l’ensemble de ces enrichissements : 57 % de l’audience du portail étant générée depuis le device mobile.

Quid de l’opération de crowdfunding ?

Cette année, un autre projet devrait également occuper le consortium à l’initiative de Bien’Ici : le financement participatif. Rappelons que l’été dernier, le portail aux 650 000 annonces (dont 74 % sont géolocalisées) avait ouvert son capital à tous les professionnels de l’immobilier, via une campagne de crowdfunding lancée sur la plateforme Letitseed. En juillet dernier, Jean-François Buet, président de Bien’Ici, disait vouloir atteindre l’objectif d’1,5 million d’euros d’ici septembre 2017. Visiblement, le pari n’a pas été tenu… David Benbassat tient aujourd’hui un discours légèrement différent. ʺNotre objectif était d’atteindre cette somme en 2, 3 ou 4 étapes. La première phase a été bouclée à l’automne dernier. La seconde pourrait commencer cette année ou en début d’année prochaineʺ, rectifie-t-il.

Transférer cet article à un ami