Switfi vérifie les capacités d’emprunt des acquéreurs


Par Morgan Robert | le lundi 30 juillet 2018 | Logiciels d'évaluation
Switfi vérifie les capacités d’emprunt des acquéreurs

Sécuriser un projet immobilier en vérifiant, en 15 minutes, la capacité d’emprunt d’un acquéreur : telle est la promesse que fait Switfi aux professionnels de l’immobilier. Explications de Yann Nicodème, fondateur de la start-up basée à Montpellier.

Comment est née Switfi ?

Avant de fonder cette société, j’ai travaillé pendant dix ans comme agent commercial pour une importante société d’aménagement du Languedoc-Roussillon. De quoi constater à quel point l’obtention du crédit était un moment stressant pour le particulier comme pour le professionnel immobilier. D’où l’idée de lancer l’application mobile Switfi, qui propose de vérifier simplement et gratuitement les capacités financières d’un acquéreur avant toute opération. Ce dernier doit pour cela répondre à un questionnaire portant sur le type de projet immobilier envisagé, le montant de l’emprunt, sa situation personnelle et professionnelle ou encore ses revenus. En fonction des réponses, l’application valide le projet et lui propose de contacter un certain nombre d’établissements financiers, ou oriente l’emprunteur vers des opérations plus adaptées à ses moyens. Switfi se rémunère par le biais de commissions bancaires mais aussi via des frais de courtages facturés au professionnel 900 euros par dossier.

Quel avantage pour le professionnel ?

Nous avons trois objectifs. Primo, diminuer voire supprimer les annulations d’opération pour causes financières. Selon les notaires, le manque de financement explique 10,9 % des annulations dans le neuf. Un fléau qui réduit à néant des mois de travail et alourdit le stock de biens à gérer, sans oublier, dans l’ancien, le mécontentement du particulier vendeur ! Deuxième objectif : accélérer la concrétisation de la vente en rendant le client pleinement acteur de son financement. Notre application mobile et notre site web permettent en effet de télécharger et de valider toutes les pièces nécessaires à un dossier de financement. Ce qui permet de gagner beaucoup de temps. En accompagnant nous même le particulier lors de cette étape, nous déchargeons enfin le professionnel d’une tâche parfois délicate et pacifions sa relation avec l’acquéreur.

Votre application a été lancée voici un an… Où en êtes-vous de votre développement ?

Comme nous sommes basés à Montpellier, nous avons d’abord démarché des professionnels situés dans le sud de la France. Aujourd’hui, nous restons avant tout actifs dans cette région. Cela dit, nous sommes désormais sollicités par un certain nombre d’autres acteurs, notamment parisiens. Nous recrutons d’ailleurs des mandataires à travers toute la France pour présenter notre application et nos services. Nous sommes même déjà intervenus dans les DOM-TOM ! Nous comptons enfin une dizaine de banques partenaires, depuis le Crédit Agricole jusqu'à BNP Paribas en passant par le LCL ou encore le groupe Crédit du Nord. 

Transférer cet article à un ami