3 min avec Jérôme Quentel, Engel & Völkers


Par Laurent Pilliet | le mardi 19 avril 2016 | Réseaux - Franchise

Le réseau allemand Engel & Völkers vient de lancer une grande offensive sur le marché parisien. L'objectif ? Avoir 330 négociateurs pour couvrir 9 arrondissements parisiens. Quel est le modèle économique de cet acteur ? Pourquoi déployer tant d'agents uniquement sur Paris ? Pourquoi avoir pris des locaux de 1000 m2 près des Champs Elysées ? Les réponses de Jérôme Quentel, managing director d'Engël & Vôlkers.

Tout porte à croire que le nom d'Engel & Völkers sera sur toutes les lèvres des professionnels de l'immobilier au cours de prochains mois. Ce géant allemand, présent dans 37 pays, a décidé d'investir massivement pour conquérir de fortes parts de marché sur les 9 arrondissements de Paris les plus prisés (les 1er,2ème, 3ème,4ème,6ème,7ème,8ème,16ème et 17ème).

Son plan de bataille, parfaitement rôdé, se décline en 4 phases :

  • L'ouverture de somptueux bureaux

Engel&Völkers a ouvert fin janvier 2016 son Market Center, un espace ultra-moderne de 1000m2 de bureaux, dans un ancien hôtel de la rue de Berri à deux pas des Champs Elysées. Cerise sur le gâteau : un jardin privé à l'arrière du bâtiment de 400M2. Dans ce cadre hors norme, les négociateurs ont tout le confort pour travailler et recevoir leurs clients. Le Market Center de Paris est le 10ème complexe d'Engel & Völkers dans le monde après New-York, Dubaï, Rome…

  • Le recrutement d'une très nombreuse force commerciale

 Engel & Völkers veut que ses agents soient très présents sur le terrain. Pour y parvenir, chacun a un périmètre très restreint (4 - 5 rues) sur lequel il travaille uniquement. Pour quadriller les 9 arrondissements cibles, 330 négociateurs, des agents commerciaux indépendants, seront ainsi recrutés.

  • Un marketing haut de gamme

Engel & Völkers veut se démarquer par un service ultra qualitatif, venant de l'univers du luxe. Un photographe professionnel se déplace pour chaque bien; le dossier d'estimation remis au propriétaire est une véritable étude de marché de 40 pages; le suivi tout au long de la vente est très personnalisé… Mais ce traitement n'est pas réservé qu'aux biens de prestige. Il sera appliqué pour tous les biens confiés à ce réseau, même ceux à moins de 500 000 euros.

  • De forts  investissements en communication

En plus des locaux exceptionnels et de l'investissement technologique dans les outils maison, Engel & Völkers veut être très présent dans la presse et sur Internet. Le budget de communication pour la seule année 2016 dépassera ainsi 1 million d'euros.

Cette approche a porté ses fruits à Barcelone par exemple. 2 600 transactions y ont ainsi été réalisées l'année dernière. Engel & Völkers a ainsi pris une part de marché de 15 à 20%. Ce réseau connaitra-t-il le même succès à Paris ? Les éléments de réponses avec Jérôme Quentel, Managing Director d'Engel & Völkers en France.

Transférer cet article à un ami