Yanport mise sur la transparence de ses données


Le mercredi 04 mars 2020 | Contenu sponsorisé - Sites pour les professionnels
Yanport -
Lancée en 2014, Yanport a réussi à se faire une belle place dans le monde de la data. Son leitmotiv ? Informer et fournir des outils fiables aux professionnels de l’immobilier en exploitant toutes les données disponibles sur le marché de l’immobilier résidentiel. Le point sur les atouts et les nouveaux projets de la startup avec François Comer, son CEO.

Plus de 5 ans après sa création, comment se porte aujourd’hui Yanport ?

Yanport se développe autour d’une solide équipe technique. Nous avons construit notre entrepôt de données et nous enrichissons nos premiers applicatifs, sortis il y plus de 3 ans, pour adresser de nouvelles cibles (investisseurs,  promoteurs, gestion de patrimoine, etc.). Nous travaillons depuis plus d’un an de façon intensive sur les données récoltées pour essayer de leur donner une certaine valeur. Fort de nos 5 000 utilisateurs, nous sommes en croissance et avons bouclé l’année 2019 sur un exercice bénéficiaire.

A qui s’adresse votre offre ?

Nous nous adressons exclusivement aux acteurs du marché de l’immobilier résidentiel. L’exploitation de nos propres données se fait à partir de deux offres en accédant directement aux données du marché via DATA 360 ou notre API (fournisseur de données) et compte parmi ses utilisateurs des groupes comme Nexity, Efficity, Digit RE ou des startups comme Proprioo, Liberkeys, Homeloop ou Dili. 

Notre seconde offre AGENT 360,  permet à nos clients, via un applicatif, d’exploiter notre entrepôt d’annonces immobilières et de biens vendus. Cette offre séduit aussi bien des réseaux d’agences (Foncia, Sergic, Square Habitat…), que des agences individuelles ou des mandataires (Safti), mais également d’autres acteurs de l’immobilier résidentiel qui ont besoin d’avoir une vue en temps réel du marché (La Française REM, BNP Paribas, 3F…).

Comment parvenez-vous à vous démarquer de la concurrence ?

Notre ADN est d’avoir une approche transparente et documentée de la data. Nous avons à cœur d’expliquer d’où viennent nos données, quelles sont leurs faiblesses et éventuellement leurs biais. C’est une vision que nos clients apprécient particulièrement. Nous avons été les premiers à donner accès à l’ensemble de notre entrepôt de données, via notre API. Cet accès à des données brutes - historique, prix médians, durées de location médiane -  permet aux professionnels de l’immobilier de les intégrer dans leur système d’information interne.

Quels sont vos objectifs et projets pour 2020 ?

Nous sortons dans les prochaines semaines, en version beta, un moteur d’estimation avec un positionnement novateur basé sur la transparence. Il présente l’échantillon sur lequel repose notre étude et explique quels sont les critères du bien qui ont influé sur le calcul du prix. Ces informations essentielles vont donner de la matière aux professionnels pour utiliser au mieux leurs estimations. Autre nouveauté à venir : un Système d’information géographique. Après la mise en place de la modélisation du territoire qui est déjà disponible dans notre API, nous allons permettre l’exploitation de nos données via la cartographie dynamique. Enfin, nous allons proposer de nouveaux applicatifs pour compléter notre offre pour nos clients existants, mais aussi pour adresser de nouveaux acteurs de l’immobilier à la recherche d’applications adaptées présentant sur l’ensemble du marché français des données sur l’ancien, le neuf, comme le marché locatif.

Transférer cet article à un ami