La 3D temps réel : l’avenir de la commercialisation immobilière


Le mercredi 07 octobre 2015 | Publi-reportage - Sites pour les professionnels
La 3D temps réel : l’avenir de la commercialisation immobilière

Avec en moyenne, une durée d’emprunt de 20 ans, des mensualités équivalentes à 30% des revenus des acquéreurs et une perspective de plus-value à la revente limitée, l’acquisition d’un logement est aujourd’hui l’achat d’une vie pour le plus grand nombre. Dans une moindre mesure, l’acquisition de bureaux ou de biens tertiaires représente également un investissement stratégique majeur pour toutes les entreprises.

Les acquéreurs ont donc besoin d’être rassurés du bienfondé de leur achat et c’est aux promoteurs et agents immobiliers qu’en incombent la responsabilité. S’ils ont pu se contenter de plans 2D pendant des décennies, l’importance de la démarche et le manque de confort des prospects nécessitent le recours à des outils marketing de plus en plus pointus.

L’évolution et la démocratisation des technologies de 3D permettent depuis 10 ans de répondre à cette problématique. « Dans un premier temps les images et films 3D ont répondu au besoin de projection des prospects, mais avec les progrès technologiques et notamment l’avènement de la 3D temps réel, ces moyens marketings sont devenus obsolètes. Les consommateurs veulent aujourd’hui plus d’immersion et d’interactivité. » souligne Jean-Maxime Gil, de MyCloud3D. Issue des jeux vidéo, la technologie 3D temps réel permet de réaliser des visites virtuelles dans lesquelles les utilisateurs peuvent se déplacer en toute liberté, changer les aménagements, modifier les couleurs et matériaux des espaces et accéder aux informations utiles sur le bien. « Nous avons pu constater que les acquéreurs sont d’autant plus enclins à utiliser nos visites 3D qu’ils ont souvent l’impression que les images ou les films 3D ne présentent qu’une petite partie du bien et sont régulièrement trompeuses».

Cette tendance vers l’usage de la 3D temps réel est renforcée par l’expansion massive des jeux vidéo au cours des 40 dernières années. Devenue la 1ère industrie culturelle dans le monde, 71% des Français jouent aujourd’hui aux jeux vidéo avec une proportion égale entre hommes et femmes. Naviguer dans un bien immobilier en 3D ne fait donc plus peur à personne.

L’adoption des visites 3D temps réel est d’autant plus rapide que celles-ci sont maintenant facilement diffusables sur internet quel que soit le matériel de l’internaute. « Le manque de puissance des supports a constitué notre principal challenge technique à notre création. A quoi bon créer des visites 3D si leurs utilisateurs ne peuvent les consulter sur internet ? La mise en place d’une plateforme cloud a été notre première réponse pour les environnements 3D de grande taille mais nous étions limités par le nombre d’utilisateurs en simultané. L’avènement du HTML5 nous permet aujourd’hui de diffuser toutes nos visites 3D en multi-supports et sans installation de logiciel requise ».

« Nous sommes persuadés que la visite 3D temps réel va bientôt totalement se substituer aux solutions d’images et films 3D. Si elle reste encore un peu plus onéreuse, ses résultats ont été bien plus efficaces auprès de nos clients. Continuer à commercialiser des biens immobiliers à partir de plans 2D ou d’images 3D, c’est comme préférer le minitel à internet », conclut Jean-Maxime Gil.

Transférer cet article à un ami