Paroles d’agent - "Sélectionner les biens est la meilleure garantie d’efficacité", Thomas Brezaudy, HB Immobilier


Par Augustin Legrand | le lundi 06 mai 2013 | Réseaux - Franchise
Paroles d’agent - "Sélectionner les biens est la meilleure garantie d’efficacité", Thomas Brezaudy, HB Immobilier

Le bassin d’Arcachon jouit d’un patrimoine immobilier de luxe très prisé. Une niche de biens à partir de 600 000 euros composée de maisons anciennes, d’appartements ou encore de villas, que Thomas Brezaudy, directeur des trois agences d’HB Immobilier (Arcachon, Bordeaux, le Cap Ferret) s’est donné, depuis cinq ans, pour mission de dynamiser.

Si le marché de l’immobilier généraliste subit, depuis 2012, un début de ralentissement, celui du bien de prestige connaît les mêmes signes de fébrilité. "Nous avons assisté à un retournement du marché, explique Thomas Brezaudy, aujourd’hui, les acquéreurs se sont réfugiés dans des positions d’attentisme et ils comparent énormément. De fait, les vendeurs ne sont plus du tout en position de force." L’activité dans le secteur ayant été très forte jusqu’en mai 2012, certains experts considèrent que le ralentissement est lié aux mesures fiscales annoncées par le nouveau gouvernement. "Cela prend du temps, mais les vendeurs sont en train de prendre conscience qu’ils ont tout intérêt à baisser leurs prix, car les acheteurs ont désormais des marges de négociations de plus en plus importantes. Cette tendance devrait s’amplifier au cours de l’année et conduire à une augmentation de l’offre et à une redynamisation du marché."

Une sélection à tous les niveaux

"Ce que recherchent nos acheteurs, c’est d’abord l’immense possibilité de dépaysement offert par notre contrée, poursuit l’agent. Parmi eux, il y a encore peu d’étrangers. Ce sont surtout des retraités fortunés ou des entrepreneurs désireux de fuir définitivement la capitale ou d’y installer une résidence secondaire." Et pour se différencier, ce responsable reconnaît ne pas posséder de "formule miracle". Il mise d’abord sur les savoir-faire de ses quelques collaborateurs (deux par agence), sur un réseau qu’il préfère "restreint mais de confiance" et sur une sélection des transactions qu’il juge primordiale. "Nous sommes une très petite structure, c’est pourquoi nous rationalisons nos compétences. Et tandis que la plupart des agences font entrer n’importe quel bien, nous préférons être sélectifs. Nous n’entrons dans notre catalogue que des biens que nous sommes sûrs de vendre et dont les prix correspondent aux prix réels du marché. Mieux sélectionner les biens est la meilleure garantie d’efficacité."

Transférer cet article à un ami