RENT 2018 : les 10 interviews vidéos les plus vues


Par Elodie Buzaud & Aurélie Tachot | le mardi 09 octobre 2018 | Réseaux - Franchise
RENT 2018 : les 10 interviews vidéos les plus vues

A l’occasion du salon RENT, qui s’est déroulé la semaine dernière à la Grande Halle de la Villette à Paris, l’équipe d’ImmoMatin a réalisé plusieurs dizaines d’interviews vidéo via Facebook Live. Zoom sur les entretiens les plus vus par notre communauté.

Aurélien Gouttefarde, co-fondateur d’Homeloop, s’appuie sur des algorithmes technologiques  pour développer son service de marchand de biens :

Grâce à son application mobile dédiée à l’état des lieux d’entrée et de sortie, Gabriel Tissandier, fondateur de WeProov, a remporté le Trophée de l’innovation de la FF2i :

Switfi analyse en temps réel le financement des clients, pour le compte des agents immobiliers. Les explications de Yann Nicodeme, le CEO :

Cyril Melik, directeur commercial de Lici, fait le point sur le développement de son application mobile d’échange et de partage de mandats entre agents immobiliers :

Romain Cartier, coach, conférencier et formateur, animateur de l’émission « Recherche Appartement ou Maison » sur M6, livre quelques astuces pour optimiser le recrutement d’agents immobiliers via le digital :

A l’heure du « tout-digital », Sophie Richard, fondatrice du réseau Viagimmo, rappelle l’importance de la dimension humaine dans son travail et casse les idées reçues sur la vente en viager :

C’est la première fois que Guillaume Taïeb, co-fondateur de Momenzo App, participe au salon RENT. Il présente sa solution vidéo dédiée à la visite de biens :

Antonin Guidice, directeur des ventes de 360Vues, s’appuie sur l’intelligence artificielle pour reproduire, dans une application mobile, ce que fait un photographe professionnel lors d’un shooting immobilier :

Sophie Cassam-Chenaï, directrice commercial et marketing de Logic-Immo.com, lance une offre permettant aux agents immobiliers de toucher plus facilement les vendeurs :

Moyennant un forfait fixe de moins de 3000 euros, Liberkeys se charge de la vente d’un bien de A à Z. Comment ? En digitalisant tout le cycle de la transaction immobilière, comme l’explique Thomas Venturini, le CEO :

Transférer cet article à un ami