Pour sa seconde édition, le salon RENT transforme l’essai


Par Gaëlle Fillion | le jeudi 06 novembre 2014 | Logiciels de transactions
Pour sa seconde édition, le salon RENT transforme l’essai

L’événement professionnel "Real Estate & New Technologies" a rassemblé une centaine d’exposants et plus de 2000 visiteurs les 29 et 30 octobre dernier à Paris. Soit deux fois plus que l’an dernier. Le bilan est unanime : ce jeune salon a fait un sérieux bond en avant. D’ailleurs, le Palais Brongniart sera sans doute trop étroit pour accueillir les ambitions de RENT en 2015.

Imaginé comme un petit salon "Connect" à la française, RENT s’était lancé le défi l’an dernier de fédérer une communauté de professionnels immobiliers au travers d’un rendez-vous annuel de veille technologique. "La première édition, c’était déjà bien ; cette année, nous avons engrangé au moins 40 contacts de prospects" se réjouit un exposant quelques heures avant la clôture du salon. Editeurs de logiciels, agences web, portails d’annonces, studios 3D…les acteurs du marché, grands ou petits - ont quasiment tous fait le déplacement.

Une formule convaincante

On aurait pu craindre un public 100 % parisien. "C’est assez équilibré ; nous avons même rencontré des agents immobiliers de notre ville" observe un exposant nantais. "C’est un vrai salon à valeur ajoutée. Globalement, les interventions sont de grande qualité, les sujets sont pertinents pour les agents immobiliers" juge quant à lui Olivier Faivre-Duboz, patron de l’agence Era de Rambouillet. 24 keynotes et tables rondes se sont succédé entre le grand auditorium et le magnifique salon d’honneur de l’ancienne Bourse de Paris. Parmi les grandes tendances abordées : gestion locative 2.0, avis clients, CRM, dématérialisation ou retargeting. Durant les deux jours, les salles de conférences n’ont pas désempli. "La keynote sur le crowdfunding était au maximum de sa capacité ; c’est un sujet très nouveau" se félicite Richard Benlolo, co-organisateur du salon, qui ne cache pas que RENT déménagera l’an prochain pour un espace plus grand. "Nous avons doublé cette année. Nous devons garder ce rythme pour l’an prochain. L’événement a un potentiel de développement en matière d’immobilier d’entreprise d’une part – avec les secteurs des maisons individuelles ou du logement social– et en matière d'immobilier international d’autre part" projette Hervé Parent, l’autre co-fondateur.

La 3D : grande gagnante ?

A RENT, la 3D a eu le vent en poupe, aussi bien dans les allées du salon – au travers de masques Oculus, d’écrans surpuissants, de maquettes sur mesure générées par des imprimantes 3D ou de la très prometteuse technologie Google Cardboard, que dans le palmarès. Le Prix de la Fédération française Internet & Immobilier (FF2i) – que l’on pourrait volontiers rebaptiser trophée de l’audace technologique - a été remis au collectif Creative Space Lab pour son projet d’aménagement 3D en temps réel. Les visiteurs étaient en effet invités à littéralement "mettre les pieds" dans un plan 2D grandeur nature d’un appartement de 70 m2 pour voir le bien s’habiller de cloisons et de meubles en direct sur tablette. Une expérience prospective assez bluffante ! RENT a également donné la possibilité à 8 start-up immobilières sélectionnées sur dossier de pitcher en public. Là aussi, la 3D a eu la part belle avec notamment une prestation convaincante de MyCloud3D qui a développé une solution de visites 3D en temps réel pour l’immobilier d’entreprise grâce au cloud gaming. La solution de gestion des incidents Inch destinée aux gestionnaires de biens a également tiré son épingle du jeu. Le Prix de la start-up RENT 2014 est finalement revenu à Bureaux à Partager qui propose de monétiser l’espace libre dans les entreprises en les mettant en relation avec des sous-locataires.

La seconde édition de RENT a donc largement tenu ses promesses et tous les regards se tournent déjà vers 2015…

Transférer cet article à un ami