Le logiciel Hektor se dote d’une solution d’inter-agence


Par Gaëlle Fillion | le vendredi 24 avril 2015 | Logiciels de transactions
Le logiciel Hektor se dote d’une solution d’inter-agence

La Boîte Immo vient de lancer une nouvelle version de son logiciel de transaction full web, intégrant en standard une fonctionnalité de partage de mandats. Inspiré de Facebook, Hektor se distingue par une configuration des règles de partage à la carte, permettant à ses 2000 agences clientes de définir une stratégie ad hoc pour chaque partenaire.

Miser sur la communauté Hektor

"Cette fonctionnalité d’inter-agence n’est pas un module supplémentaire mais le prolongement naturel d’Hektor. Elle est le fruit d’un an de R&D" explique Olivier Bugette, PDG de La Boîte Immo. Ce logiciel immobilier se distinguait déjà par son approche "sociale" - avec notamment un fil d’actualité de l’agence au cœur du système. C’est également en surfant sur cette tendance communautaire qu’Hektor aborde la question de l’inter-agence. Totalement intégrée à l’interface de gestion des transactions, cette nouvelle fonctionnalité permet par exemple à l’agent de mettre à jour en temps réel les rapprochements entre les biens des partenaires et ses fiches acquéreurs. "Avec 260 000 biens gérés par notre logiciel, cette fonctionnalité d’inter-agence nous permet en quelque sorte de créer un réseau immobilier virtuel" observe Olivier Bugette. A noter qu’Hektor est principalement utilisé par des agences indépendantes.

Customiser les modalités de partage en fonction des partenaires

Première étape : l’utilisateur localise sur une carte les autres agences clientes d’Hektor partout en France. A la la manière d’un réseau social, il peut alors leur envoyer une demande de contact. Deuxième étape : l’agent définit des règles de partage sur mesure pour chacun des partenaires de son réseau. Il peut par exemple choisir de ne partager que ses biens en vente ou au contraire seulement ceux en location ;  uniquement ses mandats simples ou seulement ses exclusivités, entre autres possibilités. A noter que l’Amepi, plateforme historique pour le partage de mandats ne recense que des mandats exclusifs. Le nouvel Hektor permet en outre de définir le type de biens à partager : terrains, parkings, maisons… ou au contraire tout le portefeuille. Au total, près de 50 variables peuvent être définies, y compris les règles de confidentialité sur l’adresse exacte du bien, le nom du négociateur en charge du dossier, les dates de visites, etc.  

Gestion des partages et des délégations

La demande de délégation peut être formulée au travers du logiciel. Le partenaire sollicité peut, de son côté, accepter ou refuser la proposition directement dans Hektor. Le système permet en outre de saisir les modalités de rétrocession d’honoraires dans le logiciel. Si dans les faits, l’inter-cabinet est surtout pratiqué au niveau local, le logiciel donne également la possibilité aux agents d’établir des synergies géographiques. "Une agence dans le Sud peut avoir intérêt à partager ses mandats de villas au bord de la mer avec une agence parisienne qui vend par exemple des studios étudiants" observe le PDG. Tous les utilisateurs d’Hektor bénéficieront par défaut de cette nouveauté, sans surcoût. 

Transférer cet article à un ami