Immovision intègre la signature électronique de DocuSign


Par Aurélie Tachot | le mercredi 03 février 2016 | Logiciels de transactions
Immovision intègre la signature électronique de DocuSign

Immovision continue sa mue digitale. Pour faciliter le quotidien des professionnels de l’immobilier, la filiale du groupe Figaro vient d’intégrer l’outil de signature électronique de DocuSign à son logiciel de transaction. Depuis trois mois, c’est par la voie numérique que les clients de l’éditeur font signer, en toute légalité, des documents juridiques à leurs clients.

Immovision et DocuSign, c’est avant tout l’histoire d’une rencontre. "Nous n’avions pas pour volonté d’intégrer la signature électronique à notre logiciel. Toutefois, nous avons saisi cette opportunité lorsque nous avons rencontré les équipes de DocuSign, à l’occasion d’un déjeuner de la FF2i. Ce qui nous a plu, c’est que son outil de signature électronique allait dans le sens des lois Hamon et Alur et était conforme à la procédure légale", raconte Edith Monteiro, responsable commerciale chez Immovision. Après quelques semaines de réflexion, la filiale du groupe Figaro a donc décidé de franchir le pas. Pour que l’intégration des deux outils soit la plus fluide possible, les équipes techniques d’Immovision et de DocuSign ont travaillé main dans la main pendant plusieurs semaines. "Nous ne souhaitions pas que nos clients vivent une rupture en matière de navigation ou qu’ils sortent de notre logiciel pour accéder à l’outil de signature électronique", explique-t-elle. Un pari réussi : aujourd’hui, les interfaces des deux solutions sont tellement proches que les clients d’Immovision ne s’aperçoivent pas qu’ils passent de l’une à l’autre. "Nos deux outils ont été développés sur la même tendance, celle du flat design : ils ont donc tous les deux un style épuré et des icones minimalistes. La différence réside surtout dans le champ lexical utilisé", précise-t-elle.

L’e-signature bien perçue par les particuliers 

En intégrant la solution de l’américain DocuSign à son logiciel de transaction, Immovision permet aux agents immobiliers de gagner en efficacité au quotidien. En particulier lorsqu’ils souhaitent entériner, par une signature officielle, un compromis de vente, un mandat, un bon de visite, un état des lieux… sur leur smartphone, tablette ou ordinateur. Pour Edith Monteiro, le gain est également financier. "L’outil autorise la signature électronique à distance. Cela permet aux agents immobiliers travaillant avec une clientèle étrangère de faire des économies sur les affranchissements de courriers", illustre-t-elle. Cerise sur le gâteau : "puisqu’elle est authentifiée, la signature électronique proposée par DocuSign constitue un dossier de preuve en cas de litige", ajoute-t-elle. Si, selon elle, les professionnels immobiliers ont tout à y gagner, ils ne sont pas les seuls. Les clients des agences peuvent, eux aussi, y trouver leur compte. "Les particuliers font étonnamment plus facilement confiance à la signature électronique qu’au fait de signer, en cinq exemplaires, des documents imprimés qui ne sont peut-être pas les mêmes", constate Edith Monteiro. C’est d’autant plus vrai que l’outil leur laisse la même marge de manœuvre que sur le papier : ils peuvent apporter des modifications aux documents, de manière manuscrite.

Transférer cet article à un ami