Le garant Unkle lève 1 million d’euros


Par Gaëlle Fillion | le jeudi 23 mai 2019 | Logiciels de gestion
Le garant Unkle lève 1 million d’euros

La start-up parisienne créée en 2018 boucle son premier tour de table. Son concept : se porter garante de candidats locataires qui peinent à accéder au logement en dépit d’un dossier jugé fiable - freelances ou expatriés par exemple - en échange d’un forfait fixe d’assurance équivalent à 3,5 % du montant du loyer mensuel. 

Entre Fintech et Proptech

Gagnante du prix de la start-up RENT 2018, Unkle vient de faire entrer une dizaine de business angels à son capital. Parmi eux, des entrepreneurs issus du monde de l’immobilier ou de l’assurance, comme le co-fondateur de Meilleurtaux.com, Hervé Schricke, celui de Meero, Guillaume Lestrade ou l’ex-DG de l’assureur Liberty France, Olivier Muraire. Dans un autre secteur, Adrien Ledoux, co-fondateur de la plateforme Jobteaser (recrutement) est aussi de la partie, tout comme le fondateur d’Ogone (e-payment), Harold Mechelynck. "Notre premier objectif sera de recruter des profils tech et commerciaux pour accélérer notre développement. Nous visons 5000 clients d’ici la fin de l’année", explique Matthieu Luneau, co-fondateur et CEO de Unkle. Pour l’heure, la start-up compte 12 collaborateurs.

Unkle : le tonton garant qui rassure 

Inspirée du modèle américain TheGuarantors, Unkle se substitue aux cautions parentales, en proposant une garantie aux locataires qui ne parviennent pas à louer un bien, faute de pouvoir justifier d’un revenu suffisant ou des papiers administratifs requis. Typiquement, un travailleur indépendant qui n’a pas de CDI, ni de fiches de paie classiques. Objectif : rassurer le propriétaire et au préalable l’administrateur de biens ou le gestionnaire locatif qui lui présente les dossiers. La plateforme Unkle permet en effet de noter et de certifier les profils de locataires, sur la base d’un algorithme qui tient compte de la capacité réelle du candidat à payer son loyer : épargne ou pensions, par exemple. 

Agents immobiliers prescripteurs

Si un locataire cautionné par Unkle s’avère malgré tout mauvais payeur, la start-up s’engage à rembourser le propriétaire, par le biais de Sada Assurances avec laquelle elle collabore. Contrairement aux assurances loyers impayés classiques souscrites par les propriétaires, la charge de cette garantie locative revient au locataire, pendant toute la durée du bail. Un modèle comparable à celui proposé par les concurrents français d’Unkle qui ont émergé ces derniers mois, comme Garantme ou Cautioneo. "Les agents immobiliers sont notre premier canal de distribution. Nous rémunérons ceux qui prescrivent notre solution à travers une rétrocommission fixe de 30 euros par locataire garanti", précise Matthieu Luneau. Grâce à cette levée de fonds, la start-up entend aussi continuer à investir dans son outil de contrôle automatique des dossiers et de scoring des candidats. "A terme, notre vision n’est pas de devenir une plateforme de gestion immobilière, mais d’apporter de la valeur au secteur. Notre système pourrait permettre aux locataires ayant un bon score d’obtenir des conditions favorables pour l’obtention d’un prêt bancaire", conclut le CEO.

Transférer cet article à un ami