Portails

En immobilier, le marché du Luxe ne connaît pas la crise

Le | Contenu sponsorisé - Portails de petites annonces

Malgré la crise du Covid et ses conséquences économiques, le marché de l’immobilier de prestige affiche une santé très solide. A l’instar du portail Belles Demeures qui vient de publier son étude sur la Perception et le moral des acquéreurs et des vendeurs de l’immobilier de prestige et son Baromètre des prix réalisé en juin dernier avec Opinion Way. Le point sur les principaux enseignements à retenir de cette étude avec Solange Roblot, chef de marché luxe au sein du Groupe SeLoger.

Solange Roblot - Groupe Seloger - © D.R.
Solange Roblot - Groupe Seloger - © D.R.

Comment se porte aujourd’hui le marché du luxe en France ?

Selon notre étude réalisée auprès des alertistes Belles Demeures, c’est-à-dire des internautes en recherche active d’immobilier de prestige, le marché sort renforcé de la crise sanitaire. Selon le panel interrogé, 1 internaute sur 3 pense que l’immobilier de prestige a gagné en attractivité depuis la crise du Covid 19. L’immobilier du luxe est désormais perçu comme une valeur refuge psychologique, financière et physique. Une valeur refuge psychologique car les résidences secondaires ont permis d’offrir aux propriétaires un cadre sécurisant pendant le temps du confinement. Une valeur refuge financière car les prix sont stables, voire augmentent sur certains biens et certaines localités. L’immobilier de prestige fait ainsi office d’investissement à long terme avec des montages financiers souvent familiaux. Enfin, la crise a modifié la structure de la demande : au 1er semestre 2021 on continue d’observer une progression des consultations de l’ordre de +150 % sur les biens de la Côte Ouest (en Gironde, Charente-Maritime, Pyrénées-Atlantiques) et sur les régions Bretagne et Normandie.

Et qu’en est-il de la capitale ?

L’Ile-de-France reste la région la plus recherchée sur Belles Demeures, elle représente environ 30 % des recherches. Ce que l’on constate surtout aujourd’hui dans la capitale, c’est que la crise du Covid a modifié la structure de l’offre et de la demande. Comme l’on pouvait s’y attendre, nous avons enregistré beaucoup plus de demandes sur des biens avec des espaces extérieurs de qualités type jardin ou terrasse, et on a également constaté, depuis un an, une baisse de 9 % de la surface moyenne des biens. Il y a ainsi aujourd’hui un marché du luxe parisien à deux vitesses : le marché classique haut de gamme (entre 1 et 2,5 millions d’euros) et le marché plus haut de gamme (entre 3 et 6 millions d’euros) dont les prix se stabilisent. A côté, le marché de l’hyperluxe (biens d’exception à plus de 6 millions d’euros) explose sur Belles Demeures. On observe presque deux fois plus de biens de ce type publiés sur Belles Demeures en un an, et le délai de publication diminue de moitié depuis juin 2020 (156 jours en moyenne). Lorsque l’ont fait parler les datas prix de Belles Demeures, on observe un maintien des prix des biens situés en bas de la pyramide du luxe et inversement, une forte augmentation du prix des biens exceptionnels avec des extérieurs ou des grands espaces.

Les acheteurs étrangers sont-ils de retour ?

Le premier confinement a provoqué évidemment une chute des consultations des internautes étrangers, mais ils sont aujourd’hui petit à petit de retour depuis 2 mois et représentent aujourd’hui environ 18 % du trafic. Ce trafic est principalement issu de la Belgique, de la Suisse, du Royaume-Uni, du Benelux et des Etats-Unis, mais peu encore du Brésil, de la Russie ou de l’Amérique latine. A noter, que si les professionnels de l’immobilier redoutaient une baisse de leur chiffre d’affaires en raison de l’absence de la clientèle étrangère, cela n’a pas été le cas car cette dernière a été largement remplacée et dépassée par la clientèle française. Il y a ainsi un véritable retour des Français à la pierre de prestige. Il va désormais être intéressant d’observer comment le marché va se comporter, et les prix évoluer, avec ce retour des acheteurs étrangers.

L’immobilier haut de gamme se porte bien, comment cela se traduit-il sur le site Belles Demeures ?

Belles Demeures reflète les performances de ce marché : notre trafic a augmenté en moyenne de 37 % sur les 12 derniers mois et notre niveau de leads de 45 %. Cette augmentation des leads proportionnelle à l’augmentation du trafic montre que les internautes ne sont pas des rêveurs et qu’ils sont très actifs. L’autre indicateur de bonne santé du marché est notre augmentation de 9 % du nombre d’annonces sur les 12 derniers mois. Cela signifie que les professionnels du luxe ont besoin de diffuser des biens de prestige sur des portails spécialistes avec une cible d’internautes qualifiés CSP ++ comme l’est celle de Belles Demeures. Grâce à notre offre Luxury sortie en mai (double diffusion Belles Demeures Lux Residence) et à ses trois gammes, Discovery, Opportunity et Excellency, nous sommes en mesure d’accompagner les professionnels sur ce marché porteur avec des outils de visibilité innovants et nécessaires pour valoriser leurs biens. Luxury permettra également aux professionnels de favoriser la prise de mandat puisque 97 % des acheteurs du luxe sont également des vendeurs.

Transférer cet article à un(e) ami(e)