Portails

Bien’ici : « Nous vivons cette période avec une vraie fierté »

Le | Contenu sponsorisé - Portails de petites annonces

A l’heure du déconfinement, après 2 mois de mise en pause du marché immobilier, Bien’ici dresse un bilan plus que positif quant à la reprise. Record d’audience et de leads, proximité amplifiée et renouvelée auprès des agents et des promoteurs, réassurance de son statut de fédérateur du secteur. Etat des lieux.

Bien’Ici
Bien’Ici

Si durant le confinement, Bien’ici a enregistré une baisse de trafic sur son portail, le nombre de sollicitations concernant la location, la transaction et les demandes d’estimation est resté actif. En outre, la plateforme a profité de cette occasion pour resserrer les liens avec ses clients. Elle a ainsi accompagné chacun d’entre eux financièrement en annulant leur facturation pendant 45 jours et ce, sans démarche à effectuer. Bien’ici a également remis en lumière des fonctionnalités mises à la disposition de ses adhérents : call tracking, visites virtuelles, leads vendeurs… « Ils ont ainsi pu être prêts dès la sortie du confinement et reprendre exactement là où ils s’étaient arrêtés. Tous les dossiers d’achats et de locations initiés en mars ont été finalisés en une quinzaine de jours. De notre côté, les recherches immobilières sur notre portail ont repris de plus belle avec trois fois plus de visites qu’en avril et des records jamais atteint jusqu’alors. Cette période a été euphorique. », explique David Benbassat, le  Directeur Général de Bien’ici. Dans les faits, la plateforme a enregistré 12 millions de visites le mois dernier, soit le double ce qu’elle avait réalisé l’année dernière durant la même période. « Si dans un premier temps, nous avons pensé que l’augmentation du trafic était avant tout générée par une envie d’ailleurs post-confinement. Le nombre de leads, également multiplié par deux, nous a mis en face d’une autre réalité : le secteur reste dynamique », précise-t-il.

30 nouveaux commerciaux répartis sur l’ensemble du territoire  

Crée par tous les acteurs du secteur, des syndicats immobiliers (la FNAIM, le SNPI et l’UNIS) au syndicat de promoteurs (FPI) en passant par une vingtaine de grands réseaux (Century 21, Orpi, Guy Hoquet, ERA, Citya…), Bien’ici voit en ce regain d’activité, post-crise, une belle preuve de la cohésion du secteur. « Nous vivons cette période comme une vraie réussite. Pour nous mais aussi pour l’ensemble de la profession qui a su tenir bon pendant le confinement et rebondir collégialement. En tant que portail indépendant, français, dirigé par des professionnels de l’immobilier pour les professionnels de l’immobilier, nous avons su faire preuve d’une formidable solidarité. Notre présence auprès des agents et des promoteurs durant cette période difficile nous a permis de démontrer notre volonté d’être auprès d’eux dans les bons comme dans les mauvais moments. Aussi sortons-nous de cette épreuve avec un sentiment positif ! », s’enthousiasme David Benbassat. Si avant la crise, la plateforme avait la volonté de gagner du terrain sur le territoire français, son audience et la confiance de ses partenaires, des agents et des promoteurs durant le confinement n’a fait que confirmer ses ambitions. Nous déployons une force commerciale répartis aux quatre coins de la France. Outre les talents recrutés, l’ensemble des équipes partagent une véritable aventure humaine dans un but commun : défendre les intérêts des professionnels de l’immobilier » conclut-il

Transférer cet article à un(e) ami(e)