Green Acres s’implante dans 4 nouveaux pays


Le mercredi 26 septembre 2018 | Publi-reportage - Sites internationaux
Green Acres s’implante dans 4 nouveaux pays

Déjà présent dans une douzaine de pays du pourtour méditerranéen, Green Acres vient de s’installer aux Emirats Arabes Unis, au Brésil, en Croatie et au Royaume Uni. Une étape importante pour le spécialiste de la résidence secondaire qui vise d’ici trois ans une trentaine d’implantations à l’international.

Profiter de chaque opportunité à l’international pour exporter un modèle qui a déjà fait ses preuves dans de nombreux pays et gagner ainsi de nouveaux marchés, telle est aujourd’hui l’ambition de Green Acres. Illustrations de cette volonté, l’arrivée récente de l’entreprise au Royaume Uni, en Croatie, aux Emirats Arabes Unis et au Brésil, et son intention de s’installer, à terme, dans une trentaine de pays.

« 15 ans après notre lancement, et après avoir démontré la solidité de notre positionnement en France mais aussi en Espagne, Portugal, Italie ou Grèce, nous comptons démultiplier les opportunités confirme le fondateur Benoît Galy. Avec toujours le même crédo, proposer les meilleures annonces aux personnes qui veulent acheter là où elles n’habitent pas. Nos atouts : une infrastructure technique solide, la capacité à nous adapter rapidement aux contraintes de chaque pays et notre modèle de paiement pour les agences au contact unique. »

40% du chiffre d'affaires de Green Acres provient de l’international

Désormais à la conquête du Brésil, des Emirats Arabes Unis, de la Croatie et du Royaume Uni, Green Acres compte, pour s’y développer, appliquer la même méthode qui a fait ses preuves ailleurs. « Nous visons en priorité les réseaux d’agences haut de gamme pour lesquels le retour sur investissement est le plus immédiat, avant d’élargir le cercle de nos partenaires pour proposer peu à peu de plus en plus d’annonces à un nombre d’utilisateurs qui va, lui aussi, aller croissant. »

Ce processus peut parfois s’avérer assez long, mais il demeure très efficace. Le nombre d’utilisateurs augmentant à chacune de ses nouvelles implantations, il est par ailleurs chaque fois plus facile à Green Acres de s’exporter. Ses résultats passés étant autant d’arguments à brandir au moment de s’adresser à de nouveaux partenaires.

Enfin, avec ce principe de rémunération au lead, l’agence immobilière ou le réseau associé à Green Acres n’aura rien à verser à la start-up si elle ne lui apporte pas de contacts acheteurs fiables. “Pas de contact, pas de facture”. En soutenant ce principe, l’entreprise envoie un message clair : celui d’une grande confiance en son modèle et en son efficacité. 

Preuve de l’importance de l’international pour Green Acres, 40% de son chiffre d'affaires –4 millions d'euros– est désormais réalisé hors de France, tout comme la moitié de sa croissance. L’entreprise propose plus de 230 000 annonces en 20 langues à travers désormais 16 pays pour plus de 20 millions de pages vues. « Dans les régions touristiques, conclut Benoît Galy, nous affichons souvent autant d’annonces que les acteurs locaux. »

Transférer cet article à un ami