Franc succès pour le Momentum de Docusign made in London


Le jeudi 25 juin 2015 | Publi-reportage - Logiciels de transactions
Franc succès pour le Momentum de Docusign made in London

Le leader mondial des transactions numériques, Docusign, a convié début juin l'ensemble de ses clients, partenaires et prospects à Londres dans le cadre de son Momentum. L'objectif ? Démontrer tous les atouts de la signature électronique. Une nouvelle édition qui a été placée sous le signe du succès... 

Destiné à rassembler l'écosystème européen de l'éditeur, le Momentum de Londres a réuni pas moins de 750 visiteurs. "Soit le double des éditions précédentes... Cette affluence prouve le nouvel engouement porté à la gestion de la transaction et donc à la signature électronique", se félicite Sébastien François, country manager France de Docusign. Au programme de ces trois jours : des conférences animées par de grands noms tels que Tom Gonzer, fondateur de Docusign, Chris Kra, son PDG, ou encore Miguel Milano, président Europe de Salesforce ; des témoignages clients ; des démonstrations produits ; sans oublier des programmes de certification. L'avenir du Digital Transaction Management ou comment Docusign permet d'accélérer la transformation numérique avec des ROI sur le court terme ont ainsi fait partie, par exemple, des thématiques abordées. 

Des annonces majeures

Outre ces keynotes qui ont remporté l'adhésion des visiteurs, l'éditeur américain a également profité du cadre de son Momentum pour faire quelques annonces. Et non des moindres, puisque Docusign a indiqué l'ouverture de Data Centers en Europe. "La mise en place de ces Data Centers prouve l'attachement de Docusign à la protection des données et nous permet d'être en conformité avec la réglementation européenne eIDAS", souligne le country manager. Autre annonce à noter : les 270 millions de dollars investis par Docusign et quelques grands noms du marché tels que Samsung, Dell ou encore Intel, ces derniers mois dans l'innovation. Enfin, de nouveaux partenariats comme ceux noués, par exemple, avec Microsoft ou Google permettent désormais d'intégrer parfaitement Docusign à des solutions métiers. 

La signature électronique : un atout pour l'immobilier 

"Des avancées importantes pour l'immobilier puisqu'un professionnel peut désormais déclencher directement le processus de signature électronique au sein même de ces applications", précise Sébastien François. Docusign permet ainsi de connecter en quelque sorte le système de l'agence avec les employés, mais aussi avec les différents acteurs qui peuvent intervenir dans la sphère de l'agence tels que les diagnostiqueurs, les acheteurs, les vendeurs, ou encore les locataires... "Les retours clients sont aujourd'hui très positifs et mettent en avant les bénéfices de passer au numérique quand il s'agit de transactions et de signatures", ajoute le country manager. La prochaine étape ? "Un palier culturel doit désormais être franchi : celui qui consiste à passer du document papier à la signature électronique. Une étape pour laquelle nous accompagnons nos clients", conclut Sébastien François. Un point que ne manquera pas d'aborder l'édition 2016 du Momentum de Londres...   

Transférer cet article à un ami