Vidéo - Un flot d'annonces au Congrès de la FNAIM !


Par Aurélie Tachot et Lauriane Cnockaert | le vendredi 30 novembre 2018 | Réseaux - Franchise

La nouvelle édition du Congrès de la FNAIM s’est déroulée lundi et mardi derniers, au Carrousel du Louvre, à Paris. Durant deux jours, environ 3300 professionnels de l’immobilier ont non seulement célébré les victoires qu’ils ont obtenues mais également abordé les combats législatifs et stratégiques qui les attendent en 2019. Retour, en vidéo, sur les temps forts de ce 72e rassemblement.

"Je veux du respect. Pour tous nos salariés je veux du respect. Pour tous nos confrères syndics, je demande du respect". En prononçant ses mots à l’occasion de son discours d’ouverture, Jean-Marc Torrollion, qui a pris ses fonctions de président de la FNAIM le 1er janvier 2018, donnait le ton de la nouvelle édition du Congrès de la fédération. Marqué par la venue de Julien Denormandie, le Ministre chargé de la Ville et du Logement, ce rassemblement a permis à la fédération de revendiquer son cœur de métier : le lobbying auprès des pouvoirs publics. Alors que la Loi Elan a été publiée au Journal Officiel le 24 novembre dernier, la FNAIM a tenu à faire entendre sa voix sur plusieurs sujets dont le bail mobilité, la réforme du CNTGI… D’autres combats législatifs attendent le syndicat en 2019 : la réforme de la copropriété, le bail digital et numérique… Nul doute que le débat sur les honoraires des professionnels de la transaction immobilière devrait également lui donner du fil à retordre. Pour affronter ces nouveaux challenges, la FNAIM compte un allié : l’UNIS. Les deux syndicats, qui parlent de se rapprocher (les modalités sont encore inconnues), représenteraient ainsi 75 % de la branche immobilière.

Bien’ici lève 10 millions d’euros

Ces prochains mois, en parallèle de ses activités de lobbying, la FNAIM aura pour mission d’accompagner la digitalisation de sa profession. Elle a déjà mené plusieurs actions sur ce sujet en lançant la plateforme de signature électronique Fnaim Legal et en créant l’incubateur de start-up Fnaim Lab… L’élan devrait se poursuivre en 2019. Les 200 exposants présents lors du Congrès de la FNAIM ont incarné le virage technologique que prend la fédération. Parmi eux : des réseaux immobiliers (Guy Hoquet, Century 21…), des portails d’annonces (ParuVendu, Bien’ici…), des logiciels de transactions (SPI, La Boîte Immo…) ainsi que des start-up technologiques, positionnées sur des marchés aussi divers que la signature électronique, les ventes aux enchères, la conciergerie administrative, la visite virtuelle à distance, l’intelligence artificielle… Parmi les exposants présents, un a particulièrement fait parler de lui : Bien’ici, fondé il y a trois ans par la profession immobilière. Le portail d’annonces, plébiscité par 10 000 agences, entame la seconde phase de son développement, "celle de l’industrialisation", selon Jean-Marc Torrollion, nouveau président de Bien’ici. Comment ? En opérant une levée de fonds de 10 millions d’euros, auprès d’un fonds d’investissement qui sera dévoilé dans quelques jours.

Retrouvez, en images, les temps forts du Congrès de la FNAIM !

Transférer cet article à un ami