3 min avec Aurélien Flament, Le Bon Coin


Par Aurélie Tachot | le mercredi 04 novembre 2015 | Portails de petites annonces

Le Bon Coin a répondu présent à l’appel d’Hervé Parent et Richard Benlolo, organisateurs du salon RENT. Le portail de petites annonces a profité de ce rendez vous pour faire quelques annonces, dont la refonte de son site, prévue pour le début d’année prochaine.

Le Bon Coin a beau être un portail généraliste de petites annonces, il est devenu incontournable dans le domaine de l’immobilier. Depuis son lancement en 2006 par le groupe Spir Communication et la société norvégienne Schibsted, Le Bon Coin a connu une ascension fulgurante. Sa popularité, il l’a bâti à partir d’une recette simple : la simplicité d’utilisation de son site et la publication gratuite de ses annonces (devenue en partie payante depuis).

Alors que ses concurrents multiplient les innovations, Le Bon Coin, dont la rubrique immobilière totalise environ 131 millions de visites par mois (chiffres OJD et Médiamétrie) n’a d’autre choix que de se réinventer pour rester dans la course. D’autant que cette année est marquée par la fin du pack Puissance 3, jusqu’ici vendu par Logic-immo.com, que le site a su anticiper en lançant, en janvier 2014, une offre de diffusion d’annonces qu’il commercialise en direct.

Outre la refonte de son site, quels projets Le Bon Coin va t-il mener en 2016 ? Sur quelles technologies émergentes le portail de petites annonces souhaite-t-il se positionner pour contrer les géants SeLoger.com et Logic-immo.com ? Les réponses d’Aurélien Flament, directeur commercial du Bon Coin, rencontré à l’occasion du salon RENT 2015.

 

Transférer cet article à un ami