Start-up Immo : Smart VR Studio, un expert de la réalité virtuelle au service de l’immobilier


Par Clara Phan | le mardi 20 février 2018 | Visites virtuelles
Start-up Immo : Smart VR Studio, un expert de la réalité virtuelle au service de l’immobilier

Créé en 2016, Smart VR Studio est un studio dédié à la réalité virtuelle œuvrant dans l’univers des jeux vidéo, de l’évènementiel VR et de l’immobilier. Sur ce dernier marché, Smart VR Studio propose des immersions sur-mesure aux acheteurs. Après la sortie d’un Livre Blanc destiné aux agents et promoteurs, Sarah Mariotte-Timarche, co-fondatrice du studio, revient sur les atouts de cette technologie de pointe au service de l’immobilier.

Quels sont les avantages d’une visite 3D interactive ?

Tout d’abord, les promoteurs ont rapidement un retour sur investissement. Cela crée une vraie différence car ils vendent des maquettes qui ne seront pas construites avant deux-trois ans. La difficulté réside donc dans la capacité des acheteurs à se projeter. La vision du futur bien à 360° apporte une solution concrète et pratique.

La visite 3D offre une réelle immersion avec de la décoration, des meubles, de l’électro-ménager ; le futur acquéreur peut se déplacer dans la maquette 3D avec un simple casque. On accélère le processus de compréhension, cela développe une expérience émotionnelle comme dans un bien déjà construit. Il est possible d'interagir avec et ainsi, d’effectuer des actions de la vie quotidienne. La 3D interactive va donc jouer la carte de l’innovation, les acquéreurs se sentent privilégiés avec cette formule sur-mesure. Cela permet aussi à l’architecte de modifier les erreurs sur plan et donc de gagner du temps.

Quelle est la situation actuelle de ces nouveaux outils auprès des acteurs de l’immobiliers ?

Prenons le cas de la vidéo 360° parfaitement adaptée aux biens déjà construits. Elle est logiquement utilisée par les agents immobiliers. Une vidéo 360° se révèle par contre moins interactive et elle est non-modifiable par rapport à la réalité virtuelle 3D. Cet outil permet cependant de faire venir les acheteurs sur une vraie visite. Si les grands réseaux s’en sont saisis rapidement comme Guy Hoquet, de nombreuses agences n'y ont encore pas recours.  C’est un secteur en forte croissance et nous développons activement cette technologie.

Dans le cas de la réalité virtuelle, les petits promoteurs jouent cette carte pour se démarquer rapidement. Les grands promoteurs utilisent de la réalité virtuelle standardisée alors qu’il serait plus intéressant pour eux de la personnaliser. Ce que nous leur proposons est de créer une forte expérience au-delà de la bulle de vente. Le client repart avec une brochure pour prolonger sa visite et avec du matériel pour la recréer chez soi.

Quels sont vos projets pour 2018 ?

Nous avons plusieurs pistes dans le secteur de l’immobilier sur lesquelles nous travaillons comme la modélisation d’extérieurs. Dans certaines villes, des zones industrielles ou des friches à l’abandon vont être complétement réhabilitées pour donner naissance à de nouveaux quartiers. Cela crée, fort logiquement, une interrogation quant à l’environnement du bien dans ces nouveaux quartiers à bâtir. Grâce à la réalité virtuelle, on va pouvoir visiter les extérieurs, visualiser le métro, les commerces à proximité d’un simple mouvement de tête. Ce sont des innovations très intéressantes qui n’ont pas été faites à grande ampleur !

 

Transférer cet article à un ami