Tribune - Les nouveaux business models de l'immobilier, par Antoine Krier


Le mardi 15 mars 2016 | Sites pour les professionnels
Tribune - Les nouveaux business models de l'immobilier, par Antoine Krier

Le marché de l'immobilier se trouve aujourd'hui aux portes d'une nouvelle ère. Si cette évolution n'est pas encore très notable du côté des parts de marché, force est de constater que le secteur de l'immobilier opère progressivement un changement de fond et se dirige petit à petit vers de nouveaux modèles. Focus sur les nouvelles tendances qui pourraient bouleverser le marché immobilier de demain...

Le marché l'immobilier évolue au fur et à mesure de la transformation de la société, de l'émergence de la génération Y et de la numérisation de plus en plus présente au sein de notre quotidien. Certes, l'évolution n'est pas aussi frappante que celle constatée dans d'autres secteurs mais elle ne doit pas être négligée pour autant. L'achat d'un bien immobilier reste en effet un acte exceptionnel et les acheteurs se situent encore trop souvent dans des tranches d'âge qui ne font pas partie de celles les plus touchées par les disruptions que l'on peut constater sur les autres marchés. Une chose est sûre, la révolution est en marche et est en passe de s'amplifier dans les années à venir.

Vers une économie collaborative

On constate ainsi clairement aujourd'hui une évolution du marché de la location avec l'émergence d'une tendance de plus en plus forte du paiement à l'usage. Dans la mouvance de la colocation et de l'économie collaborative, il est ainsi aujourd'hui de plus en plus courant pour un propriétaire de louer une chambre ou même l'ensemble de son bien lorsque ce dernier est absent. Cette tendance résulte souvent d'un choix de vie ou de raisons financières. Ainsi, un senior pourra décider de mettre une chambre à disposition d'un jeune afin de se sentir moins isolé ou d'augmenter ses ressources. Ce nouveau business model associe l'économie collaborative, mais aussi le paiement à l'usage et à la performance.
Une nouvelle économie que nous retrouvons également de plus en plus dans les locations de courte durée. Ce marché, qui regroupe le secteur de la location de vacances et celui dédié aux déplacements professionnels, a clairement marqué une rupture ces 10 dernières années. On constate ainsi aujourd'hui une bascule complète d'un modèle tenu jusqu'à présent soit par PAP, soit par des agences immobilières, vers un modèle collaboratif proposant des échanges de biens à l'image de Airbnb. 

... et un paiement à l'usage

Du côté du marché de la construction, de nouveaux business models ont également fait leur apparition. Nous constatons ainsi une évolution dans le secteur énergétique avec une véritable réflexion autour de l'intégration de l'immeuble dans la ville et de son bilan carbone. De nouvelles façons de construire ont ainsi été réinventées, liées à des business models et des usages proposant des solutions mixtes (bureaux / logements / parkings), des utilisations partagées et des mutualisations d'énergie. Nous y retrouvons là aussi, dès la construction, des notions de paiement à l'usage ou à la performance, et ce en particulier avec l'émergence des maisons connectées qui devraient se développer de plus en plus dans les années à venir. 
Le parc secondaire connaît, quant à lui, aussi une évolution de ses business models. La maison secondaire a en effet actuellement peu le vent en poupe. Avec l'offre pléthorique de locations courte durée et de modèles de co-investissement, les particuliers ne souhaitent plus aujourd'hui investir dans un bien qui ne sera utilisé que quelques semaines par an. La nouvelle tendance se rapproche là aussi d'un paiement à l'usage.
Enfin, même dans le domaine plus traditionnel de l'achat dans l'ancien, nous assistons depuis quelques temps à des évolutions des business models qui, certes représentent encore aujourd'hui des parts de marché assez faibles, mais qui sont tout de même assez notables pour le marché de l'immobilier. Des procédures, telles que le crowdfunding, les ventes aux enchères en ligne ou encore le lease-back, devraient ainsi se développer de plus en plus dans les années à venir. 
Il est donc assez simple d'imaginer à travers ces quelques exemples l'évolution du marché de l'immobilier dans les prochaines années. A l'image d'autres marchés, les professionnels de l'immobilier doivent dès aujourd'hui repenser leur business model afin de les faire évoluer progressivement vers le paiement à l'usage, voire même à la performance.

A propos de l'auteur : Antoine Krier fonde en 1983 l'entreprise Krier, pionnière dans l'édition de logiciel immobilier, entreprise cédée en 2006 qui a continué son développement depuis. Après plusieurs séjours d'études dans la Silicon Valley, il reprend la direction d'Ubiflow en 2007. Cette société (qui a multiplié par 5 son activité depuis cette date) spécialisée dans la multidiffusion d'annonces sur Internet et la visibilité digitale et locale des entreprises, a d'abord pris l'immobilier comme terrain de jeu, pour se diversifier ensuite dans les métiers de l'automobile, du nautisme, de l'emploi et du commerce.

Transférer cet article à un ami