La FNAIM PACA dévoile son nouvel écosystème numérique


Par Gaëlle Fillion | le mercredi 30 avril 2014 | Sites pour les professionnels
La FNAIM PACA dévoile son nouvel écosystème numérique

La Boîte Immo a été chargée de concevoir un ambitieux portail web en responsive design, à la demande de la chambre régionale de la Fédération. L’objectif : réduire la dépendance des agences adhérentes aux sites d’annonces immobilières. En ligne depuis un mois, cette plateforme - qui a fait l’objet d’une démarche innovante de SEO - héberge déjà 40 000 offres au total.


Un portail Google-friendly 

"Les agents en ont marre d’être pris en otage par les portails payants (…)  et par le Bon Coin où leurs annonces sont traitées de la même façon que celles des particuliers qui, eux, ne paient pas", explique Olivier Bugette, PDG de la Boîte Immo. Cette webagency varoise a donc été mandatée par la FNAIM PACA pour concevoir un portail régional institutionnel qui chapeaute les sites départementaux de la Fédération dans le 06, 83, 84, 04 et 05. Qui eux-mêmes déclinent des entrées par ville, avec des annonces, des conseils et des actualités locales. "Or il y a plus de 150 villes pour le seul site du Var par exemple" précise Jean-Philippe Le Gleuher, responsable web-marketing. Les centaines d’agences fédérées bénéficient en outre d’un mini-site dédié sur lequel apparaissent leurs biens en portefeuille, ainsi qu’un tableau de bord en back office. En somme, une architecture web tentaculaire qui se nourrit d’informations "hyperlocales" dans le but d’optimiser le référencement des offres. "L’ancien site des Alpes Maritimes rassemblait 2000 visiteurs par mois, contre 25 000 aujourd’hui", se félicite Jean-Philippe Le Gleuher. 

Un laboratoire de test ?

Ce nouveau portail s’alimente automatiquement en annonces grâce à un flux descendant depuis le portail Fnaim.fr. Il reste donc tributaire du volontarisme des agences qui doivent faire remonter leurs biens au niveau national. "Nous avons encore beaucoup de pédagogie à faire, mais 60 % des agents participent déjà", assure Jean-Philippe Le Gleuher. Se pose également la question du financement d’une telle plateforme. "Les adhérents ont voté le projet lors d’une AG en 2013 (…) chacun a mis la main à la poche, puisque le budget global est relativement important", concède Olivier Bugette. Le chantier a en effet mobilisé une dizaine de personnes de la Boîte Immo pendant les 6 mois de développement, dont des web-rédacteurs, des développeurs et des experts SEO. Cette initiative - qui devrait bientôt être déclinée à d’autres chambres départementales - donnera peut-être des idées à la Fédération nationale dont le site web reste très largement distancé par les grands portails immobiliers en termes d’audience.  


 

Transférer cet article à un ami