Quel avenir pour les professions immobilières ?


Par Gaëlle Fillion | le mardi 24 février 2015 | Sites pour les professionnels
Quel avenir pour les professions immobilières ?

L’éditeur UniversImmo et l’Institut du Management des Services Immobilier (IMSI) rassembleront la profession le vendredi 6 mars prochain à Paris, dans le cadre d’un colloque à l’affiche prometteuse. Au programme, 4 tables rondes et 2 keynotes pour prendre du recul et discuter très concrètement des perspectives de développement post-Loi Alur.

Aiguillonner la profession

Au départ, un sombre constat : "Les professionnels de l’immobilier ne peuvent pas rester les deux pieds dans le même sabot car le terrain bouge (…) ils sont déstabilisés voire menacés" observe Alain Papadopoulos, Rédacteur en chef d’UniversImmo-Pro.com. "Nous préparons ce colloque depuis longtemps ; nous avons attendu que la loi Alur soit un peu digérée" ajoute-t-il. Lui et son complice, Henry Buzy-Cazaux, Président de l’organisme de formation IMSI, sont en effet aux premières loges pour veiller les évolutions et tendances du secteur : "überisation" du marché, nouveaux modes d’exercice, nouveaux services, etc. Trois grands publics sont concernés par l’évènement : les agents immobiliers, les administrateurs de biens et les syndics de copropriété. Une centaine de professionnels est attendue à l’immeuble Orange, près de la Porte Maillot.

La promesse : un casting différent des manifestations d’initiative syndicale

Pour cette première, UniversImmo et l’IMSI ont convié à la fois des acteurs institutionnels, académiques et politiques, qui se succéderont dans les tables rondes prévues tout au long de journée. Parmi la vingtaine d’intervenants, le Président du CNTGI, Bernard Vorms, le Député de Seine-Saint- Daniel Goldberg ou le Président du syndicat des réseaux de mandataires, Jean Lavaupot. Des professionnels viendront par ailleurs partager leurs expériences et bonnes pratiques. Les organisateurs misent sur une approche pragmatique et prospective : "Plutôt que de se plaindre des règlementations, nous discuterons des pistes à adopter pour rebondir" explique Alain Papadopoulos.  Fabrice Larceneux, chercheur au CNRS livrera son analyse du phénomène de stagnation des parts de marché des professionnels immobiliers dans le cadre d’une première keynote. Les nouvelles technologies auront aussi la part belle, avec une seconde keynote assurée par Hervé Parent, Fondateur du salon RENT. Ce colloque est accessible sur inscription, au prix relativement abordable de 110 euros HT la journée, déjeuner inclus. Voir le programme complet. 

 

Transférer cet article à un ami