Les 8 tendances 2018 du webdesign immobilier


Par Gaëlle Fillion | le vendredi 26 janvier 2018 | Sites pour les professionnels
Les 8 tendances 2018 du webdesign immobilier

Le site web d’une agence immobilière ne doit plus seulement être une jolie vitrine. De cet outil stratégique, les professionnels attendent avant tout de la performance. Expérience utilisateur, contenu, structure, couleurs : quelles sont les grandes tendances à connaître avant de se lancer dans une refonte de site ? Nous avons interrogé des experts du webdesign immobilier.


1.     La recherche cartographique débarque sur les sites d’agence

Bien’Ici a lancé le mouvement début 2016 ; SeLoger lui a discrètement emboîté le pas. Mais jusque-là, peu d’agences avaient basculé. "Nous commençons à mettre en place des modules de recherche par carte sur les sites d’agences indépendantes ; le mobile a fait évoluer les usages", constate Laurence Hermelin, Directrice associée de l’agence Webgenery. L’internaute saisit ses critères, mais peut évoluer sur une carte pour voir les biens (mais aussi services, commerces, etc.) proposés hors de la zone définie au départ. Quant au degré de précision de la géolocalisation, il peut être paramétré en fonction du type de mandat.

2.     Les sites offrent une expérience personnalisée de navigation

Un investisseur locatif a-t-il les mêmes attentes qu’un jeune couple en quête d’un deux-pièces en centre-ville ou d’une famille qui recherche une maison en province ? Grâce à l’analyse des données, les sites web nouvelle génération sont capables d’afficher des contenus différents selon le profil de l’internaute. "Nous nous appuyons sur des outils qui permettent de délivrer le bon visuel, à la bonne personne au bon moment ; nous pouvons même personnaliser les accroches", explique Mathias Hannoteaux, DG de l’agence de webmarketing immobilier MKI, qui travaille principalement pour des promoteurs.

3.     Les couleurs vives reviennent en force

Les couleurs franches, en aplat ou en dégradé, permettent de conférer une forte personnalité aux sites web … tout en stimulant l’internaute. "Nous nous appuyons sur la signification des couleurs pour optimiser l’expérience utilisateur et trouver la teinte qui générera le plus de leads. Dans la conception d’emailing par exemple, nous savons que le bleu et le vert sont dans les tops des couleurs les plus cliquées", explique Franck Moulin, Directeur artistique de MKI. Quant aux typographies, elles participent aussi à l’identité du site, avec des jeux de tailles, de casse, de polices…  


4.    
Le « burger menu » commence à s’imposer

"Nous pensons d’abord les sites pour un usage mobile. Les barres de navigation sont donc en voie de disparition. On préfère cliquer sur une petite icône hamburger qui ouvre le menu", observe Laurence Hermelin. Résultat : à l’écran, les homepages peuvent se permettre d’être beaucoup plus épurées autour d’un seul message ou d’une seule histoire… et gagnent ainsi en émotion et en lisibilité.

 


5.    
Des vidéo(s) à gogo

Le format vidéo a pris du galon sur les réseaux sociaux… il en va de même sur les sites web, y compris dans l’immobilier. Dans l’ancien, les visites virtuelles commencent certes à arriver dans les annonces, mais la vidéo est aussi vouée à se développer ailleurs sur le site : pour installer une ambiance en homepage, pour présenter l’agence ou donner des conseils pratiques aux internautes. "La vidéo est dans l’air du temps, même si les agents ont parfois du mal à trouver du temps pour filmer", concède Laurence Hermelin.

 

 


6.    
Chatbots et live chats se démocratisent

Bienvenue au petit module de discussion qui s’intègre en bas de page du site web, et permet aux internautes de converser avec l’agent… ou son robot virtuel. "La fenêtre apparait réduite ou développée en superposition des éléments textes, images, et background. Et ne doit pas contraindre la lecture ou la navigation" conseille Franck Moulin.

7.     Le one-page design a le vent en poupe

Adieu les arborescences complexes. Les sites web immobiliers se construisent dorénavant autour d’une homepage très complète, qui fait dérouler verticalement plusieurs blocs thématiques offrant un accès vers toutes les pages annexes. "Grâce au mobile, les internautes scrollent de manière beaucoup plus intuitive. La notion de ligne de flottaison n’existe plus véritablement", confirme Franck Moulin.

 

 

 


8.    
Cap sur le material design

Dans le prolongement du flat design, minimaliste et géométrique, le material design est la nouvelle tendance popularisée par Google et son environnement Android. Le principe : jouer sur des superpositions de couleurs et des effets d’ombres pour donner une profondeur à la page…et faciliter les « call to action ». "Il s’agit de créer des zones d’attention, d’attirer le regard de l’internaute pour l’inviter à cliquer", conclut Laurence Hermelin.

Transférer cet article à un ami