Tribune - Retour du Mipim par Hervé Parent


Par Hervé Parent | le mardi 02 avril 2013 | Sites pour les professionnels
Tribune - Retour du Mipim par Hervé Parent

Une visite au Mipim de Cannes, le salon de l’investissement immobilier international, montre à quel point les marchés immobiliers sont segmentés. Ce salon qui attire vingt mille visiteurs est inconnu de la plupart des agents immobiliers français. Ici l’essentiel des exposants sont des grandes villes européennes pour la plupart, les françaises représentent moins de cinq pourcent des stands et les visiteurs sont des investisseurs venant du monde entier et un peu de France. Le salon affiche sa richesse et son opulence même si les excès des années passées se sont atténués. Rassurez-vous, le champagne coule encore à flot sur de nombreux stands… Deux absences ont retenu mon attention.

Le logement en France n’intéresse personne

Toutes les classes d’actifs immobiliers sont représentées au Mipim ; logements, bureaux, logistique, hôtels, commerces, etc. Et le logement est bien présent, mais à l’étranger pas en France. Paris est une place immobilière attractive uniquement pour les bureaux et il semble qu’investir dans des programmes résidentiels ait plus de sens en Suède ou en Russie que chez nous.

Internet et les nouvelles technologies sont présents, mais en arrière plan

Même si quasi-totalité des programmes sont présentés sur des maquettes et sur des écrans  , il s’agit pour beaucoup d’une simple vue d’artiste, pourtant les exposants ont vraiment les moyens de faire mieux. Les visites virtuelles 3D sont bien utilisées, mais pas plus d’une fois sur trois, et moins de dix stands valorisent leurs programmes avec des solutions innovantes. Ces solutions viennent de plusieurs pays (France, Russie, Singapour,Grande, Bretagne, …) et les sociétés françaises semblent les plus en avance. Il y avait bien un pavillon réservé aux innovations, dont j’étais le seul visiteur, mais il concernait plus le bâtiment que l’immobilier…   En cherchant bien, on pouvait trouver quelques réalisations de grande qualité, parfois surprenante comme c’est une visite immersive pour un programme au Qatar, réalisée par une société américaine représentée par un Français basé à Singapour.

Aucun portail Internet, d’annonces ou d’information, n’était présent à ce MIPIM, à l’exception notable de BusinessImmo qui du coup fait figure de leader, loin devant les autres publications spécialisées.

L’impression générale est que les acteurs de ce secteur utilisent les nouvelles technologies pour conforter leur image de sociétés riches et puissantes, mais ne voient pas encore leur potentiel d’aide à la vente.

A propos de l’auteur : Hervé Parent est consultant en marketing, spécialiste de l'Internet pour l'immobilier. Conférencier et formateur, il est l’auteur de l'ouvrage "Le marketing de l'immobilier", Dunod. Il est enfin Président de la FF2i, Fédération française de l'Internet immobilier.

 

 

Transférer cet article à un ami