"Chaque participant recevra une synthèse gratuite de notre enquête sur les portails immobiliers en France" I. Vrilliard


Le mercredi 02 décembre 2015 | Sites pour les professionnels
"Chaque participant recevra une synthèse gratuite de notre enquête sur les portails immobiliers en France" I. Vrilliard

Isabelle Vrilliard a dirigé AVendreALouer pendant 3 ans et collabore aujourd’hui avec ImmoMatin à une nouvelle Enquête exclusive sur les portails d’annonces immobilières. Elle répond à 4 questions pour comprendre la démarche. Pour répondre à l'enquête, cliquez ici

De quoi est-il question dans cette étude ?

Des annonces immobilières à l’heure d’Internet : comment se fait le choix d’un portail, comment mesurer l’efficacité, quelle place pour le mobile, quel contexte pour l’apparition d'un portail de professionnels ? Et bien d’autres.

Pourquoi avoir créé cette étude ?

Trois constats convergent vers le besoin de cette enquête. La diffusion d’annonces immobilières sur Internet est devenu un marché d’environ 300 millions d’euros en France avec une croissance ralentie. Or s’il existe l’étude de prospective Xerfi réservée à quelques acteurs, je n’ai pas connaissance d’une enquête quantitative de référence et accessible à tous les professionnels du secteur.

La petite annonce en ligne ne cesse d’innover ; le mobile, le tracking des contacts, la géolocalisation entre autres. Prendre le pouls de son marché n’est jamais inutile pour savoir où placer le curseur de l’innovation lorsqu’on n’a pas un fonds de R&D illimité.

Les professionnels de l’immobilier diffusent 90% des annonces en ligne, sur un marché très éclaté où la concurrence est forte : les agences entre elles, mais aussi face aux mandataires et aux particuliers.

Au final, dans un contexte de croissance fragile, d’innovation, de concurrence forte, et plus récemment de rébellion si on peut dire, qui n’a pas envie d’étudier, à plus grande échelle, les méthodes des professionnels de l’immobilier en France ?

Pourquoi les agents immobiliers devraient-ils répondre à l’enquête ?

Nous souhaitons que cette enquête devienne un outil de travail pour tous les acteurs du marché. Pour les agences et les mandataires, y répondre permet de sortir la tête du guidon et se poser quelques minutes sur sa propre stratégie. Surtout, les participants recevront une synthèse gratuite des principaux résultats, qui les aidera peut-être à mener des actions par la suite.

Aujourd’hui nous avons collecté 300 répondants. Les résultats évoluent peu maintenant, en ce sens que de grandes tendances intéressantes se sont déjà dessinées. Désormais, plus les professionnels seront nombreux à y répondre, plus nous serons capables d’étudier des profils d’agence, par rapport à leur portefeuille de biens, leur appartenance à un réseau ou encore leur localisation. Chaque répondant enrichit la finesse de l’analyse. 

Pour les autres acteurs du marché, fournisseurs de services et notamment les portails d’annonce, ils pourront acheter l’intégralité des résultats détaillés à un prix très accessible. L’enquête leur permet d’accéder à des données marché qui font état de leur concurrence directe d’une part, et des tendances chez leurs clients d’autre part.

J’ajoute que l’étude est réalisée par un acteur tiers, ni agence ni portail, donc totalement neutre. ImmoMatin et moi-même ne cherchons pas à faire dire des choses aux chiffres. Nous produisons de l’information et nous constatons.

Quel est votre rôle ?

J’ai travaillé 8 ans dans l’annonce immobilière sur Internet. Cela m’a donné de quoi cogiter sur une question simple : comment créer de la préférence ? pour le portail comme pour l’agence d’ailleurs. Et souvent on a cogité en naviguant à vue. Mon rôle est donc de concevoir des questionnaires comme des outils de travail et d’en extraire des résultats lisibles. Je dis “des” questionnaires, car avec Immomatin nous avons encore de nombreux sujets à explorer et souhaitons rendre l’enquête barométrique.

Pour répondre à cette enquête et recevoir une synthèse gratuite, cliquez ici

Transférer cet article à un ami