OptimHome lance une campagne de communication décalée


Par Stéphanie Marpinard | le mercredi 20 mars 2013 | Réseaux - Franchise
OptimHome lance une campagne de communication décalée

Créé, en 2006, par Frédéric Pitout, OptimHome se positionne aujourd’hui comme le réseau immobilier nouvelle génération. Le premier réseau immobilier à domicile ambitionne de recruter 2 400 conseillers immobiliers indépendants en 2013 pour développer son activité partout en France. Pour cela, ce réseau de mandataires s’appuie sur une campagne de communication d’envergure.

"Pour répondre à une demande toujours plus importante de notre clientèle, nous procédons actuellement à un recrutement massif de commerciaux, particulièrement dans des zones où nous ne sommes pas, ou encore trop peu, présents, comme c’est le cas en région parisienne", explique Catherine Lamarque-Pitout, directrice générale d’OptimHome. Après le déploiement d’une campagne télé grand public et d’un site dédié au recrutement au printemps dernier, OptimHome a lancé, depuis le début de l’année, trois campagnes de publicité au sein du quotidien Libération. L’objectif ? Asseoir sa marque auprès du grand public et accélérer son processus de recrutement. "Nous avons choisi un ton un peu original et décalé pour rebondir sur l’actualité. L’idée était de mieux faire connaître notre réseau et notre façon de travailler", précise la directrice générale.

3 campagnes, 3 messages

La première campagne avait pour objectif de présenter OptimHome à travers un message dédié au ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg : "Arnaud, découvrez l’entreprise qui donne envie d’entreprendre". La seconde campagne – clin d’œil à l’exil de Gérard Depardieu : "Gérard, nous allons vous donner envie de rentrer, au moins pour vos projets immobiliers !" – s’adressait, quant à elle, plus particulièrement aux particuliers désireux d’acheter ou de vendre un bien immobilier. Pour sa dernière campagne, OptimHome a profité de la journée de la femme pour lancer un nouveau message de recrutement, en s’adressant, cette fois, à trois femmes issues de la scène politique parisienne : "Anne, Rachida, Nathalie, et si aujourd’hui, les femmes étaient toutes gagnantes. Nous recrutons des centaines de candidates et candidats à Paris et en province". Trois campagnes de publicité pour trois messages complètement distincts, mais toujours sur le ton de l’humour. Et pour la marque, le pari de l’audace a été payant : "Force est de constater, que nous avons fait un choix pertinent, puisque les retours sont aujourd’hui très satisfaisants", souligne Catherine Lamarque-Pitout.

Un développement européen

Depuis sa création, l’enseigne n’a cessé de croître. En 2012, elle a réalisé un chiffre d’affaires de 40 M€ et compte, aujourd’hui, 1 300 conseillers immobiliers partout en France. Rachetée en 2011, par Artémis, la holding de la famille Pinault, propriétaire également du réseau Capi France, OptimHome souhaite désormais poursuivre son développement à l’international en s’implantant dans trois pays européens. "Nous venons de créer des filiales en Allemagne, au Royaume Uni et au Portugal, et nous sommes en train de recruter les premiers agents immobiliers à domicile, dans ces pays où ce concept n’existe pas encore", conclut la directrice générale d’OptimHome.

Transférer cet article à un ami