Une Maison Bleue prône des commissions fixes


Par Clara Phan | le lundi 10 septembre 2018 | Réseaux - Franchise
Une Maison Bleue prône des commissions fixes

Calculer des honoraires en fonction du prix d’un bien donne une mauvaise compréhension de la rémunération de l’agent immobilier selon Anthony Perrat, fondateur d’Une Maison Bleue. En effet, les services sont souvent jugés trop opaques par les clients. Cette agence propose ainsi un modèle économique différent : un forfait fixe et prédéterminé. Explications.

Pourquoi avez-vous lancé ce réseau ?

En 2007, pendant la période faste de l’immobilier parisien, les clients estimaient que les agents immobiliers demandaient une commission trop élevée par rapport au service perçu. Cela reste une problématique des agences traditionnelles : elles ont du mal à faire entrevoir l’entièreté des services proposés. Au même moment, les prix du marché de l’immobilier se sont envolés. Mais la qualité des services restait la même, contraignant les clients à payer plus cher pour une différence qu’ils ne percevaient pas En dépit de l’évolution du marché immobilier, les frais d’agences se cristallisent toujours autour de 3 % à 6 % du montant de la transaction. Nous avons créé le réseau en 2010 pour répondre à cette demande.

Quel est votre modèle économique ?

Contrairement à une agence classique, nous proposons des forfaits fixes, quelque soit le prix du bien. Le premier forfait, à 6980 euros, concerne les biens dont le prix de vente va jusqu’à 699 999 euros. Entre 700 000 et 1 million d’euros, nos honoraires montent à 9980 euros. Au-delà d’un million, elles grimpent à 15 980 euros. Nos pourcentages avoisinent généralement 1,5 % et nous passons parfois en dessous de 1% ! Nous nous différencions aussi du low-cost. Dans ces modèles, il est courant d’enlever des services et de diminuer le travail d’un vendeur pour réduire le prix. A l’inverse, nous proposons toute la prestation de l’agent immobilier, de la visite, à la photo HDR en passant par les visites à 360°. D’autres services devraient d’ailleurs être ajoutés ces prochains mois.

Quels avantages ce modèle offre-t-il aux agents et vendeurs ?

Nous travaillons avec des agents commerciaux uniquement rémunérés à la commission. Ils touchent 70 % à 80 % des honoraires quand ils rentrent un mandat et vendent le bien. Les agents de notre réseau n’ont aucune redevance mensuelle à payer, en dehors du téléphone et d’Internet. S’ils veulent faire bénéficier leur client d’un photographe professionnel, d’un home staging, l’agence prend tout en charge : ils n’ont rien à débourser. Par ailleurs, nos honoraires sont affichés sur le site et dans les annonces. Il peut arriver que dans les agences immobilières, ces modalités semblent un peu floues pour les acheteurs et les vendeurs. Cette transparence réduit donc les négociations qui peuvent être engendrées par ce manque de clarté.

Transférer cet article à un ami