Un nouveau mandat pour Stéphane Scarella à la présidence de la FF2i


Le mardi 07 mai 2019 | Réseaux-Franchise
Un nouveau mandat pour Stéphane Scarella à la présidence de la FF2i - D.R.

En début d’année, la FF2i a confié un nouveau mandat de trois ans à Stéphane Scarella en tant que président. Une façon d’inscrire un projet dans la continuité mais également de se donner le temps d’aller plus loin pour développer certains axes, notamment celui de faciliter les échanges entre les start-up de la PropTech et les industriels.

À la FF2i, pas de grands chamboulements ! À l’occasion de son assemblée générale, qui s’est déroulée en mars dernier, la majeure partie du bureau a été renouvelée et Stéphane Scarella s’est vu confier un nouveau mandat en tant que président. Laurence Benamran, co-fondatrice de Pinpo, Gaëlle Aubrée, directrice générale adjointe de monemprunt.com et Pauline Duval, directrice générale du groupe Duval ont rejoint le bureau en tant qu’administratrices. « Ces trois femmes entrepreneurs vont apporter un nouvel éclairage sur la PropTech et renouveler la dynamique de notre conseil d’administration », commente Stéphane Scarella. 

Au terme de son premier mandat (à partir de janvier 2016), le directeur délégué immobilier chez Figaro Classifieds avait défini quatre axes prioritaires : faire de la FF2i une caisse de résonance pour l’innovation et la PropTech, garder une fenêtre ouverte sur l’international, contribuer au débat public et multiplier les rendez-vous de networking. « Le bilan de notre premier mandat est positif, tant en termes de visibilité de la fédération que de nombre d’adhérents puisque nous en comptons presque 300. À nous d’aller plus loin », explique-t-il. 

Accompagner les start-up de l’immobilier

Aujourd’hui, la FF2i s’articule autour d’un triptyque industriels-startups-financiers. Elle contribue à la mise en relation de ces trois univers. « Il existe environ 450 start-up en France dans l’immobilier. Nous souhaitons leur donner une tribune pour qu’elles puissent éprouver leurs modèles et leurs idées devant des industriels et des financiers », précise Stéphane Scarella. Pour y parvenir, la FF2i multiplie les événements : tous les mois, un rendez-vous est organisé à Paris ou en province.  

Si, lors de son lancement en 2001, la FF2i était l’une des seules organisations regroupant des professionnels de l’immobilier, elle est aujourd’hui challengée par d’autres acteurs dont l’association Real Estech, en pleine croissance. « Tant mieux s’il existe d’autres initiatives en faveur de l’innovation dans l’immobilier ! Nous sommes complémentaires et il n’y a aucune concurrence », déclare-t-il. Pour autant, envisager un rapprochement avec ces nouveaux entrants n’est pas à l’ordre du jour. « La FF2i a plus de 15 ans et a accompagné toutes les évolutions liées au digital. Nous organisons un événement par mois, un forum annuel, un voyage d’études à l’étranger… Tout le monde n’est pas capable de faire ça. Néanmoins, si certains veulent nous rejoindre, ils sont les bienvenus », conclut-il.

Calixte de Procé

Transférer cet article à un ami