Tata Citya fait valser les étudiants


Par Aurélie Tachot | le mercredi 20 juin 2018 | Réseaux - Franchise
Tata Citya fait valser les étudiants

Tata Citya est de retour ! La chanteuse un peu loufoque, qui avait permis au réseau immobilier de faire le buzz en 2016 puis 2017, est de nouveau au cœur de la campagne de communication de l’enseigne. Plus « corporate » que les précédents, ce nouveau spot s’adresse en priorité aux étudiants et jeunes adultes, actuellement en recherche de logements pour la rentrée.

Il y a un an, Citya Immobilier dévoilait un spot plutôt décalé mettant en scène une jeune chanteuse – Tata Citya – entourée d’une troupe de danseurs. L’accueil que les Français ont réservé à ce clip a été tellement chaleureux que le réseau immobilier a, à l’époque, explosé tous les records. ʺL’an dernier, notre spot a enregistré 58 millions de vues et généré 180 000 réactions sur les réseaux sociaux. Nous ne nous attendions pas à un tel buzzʺ, assure Frédéric Chaminade, directeur général de Citya Immobilier. En mettant en scène – pour la 3e fois consécutive – son égérie Tata Citya, le réseau peut difficilement faire mieux. Mais ce n’est pas l’objectif. ʺNotre clip montre une valse jouée par les habitants d’une même copropriété. Nous reprenons la même mélodie, les mêmes acteurs… Mais notre message est plus corporate : nous souhaitons, avec ce clip, présenter nos métiers : celui de syndic via le personnage du gardien d’immeuble, celui de location, via celui de l’étudiantʺ, explique-t-il. Cette 3e vague – ʺcelle de la maturitéʺ, d’après Frédéric Chaminade – s’adresse en priorité aux jeunes, notamment aux étudiants, traditionnellement nombreux à chercher un logement en juin.  

4,5 millions de vues en 10 jours

Cette campagne publicitaire, qui enregistrait déjà plus de 4,5 millions de vues la semaine dernière, sera déclinée tout l’été à la TV (BFM TV), à la radio (Europe 1, RTL et Skyrock) sur Internet (Leboncoin, SeLoger et Bien’Ici) et sur les réseaux sociaux (YouTube, Facebook Twitter…). ʺNous avons octroyé, à cette campagne, le même budget que les précédentes. Nous avons toutefois mis l’accent sur les portails d’annonces les jours qui suivront les résultats du Bac et sur Instagram, qui enregistre une forte progressionʺ, décrypte Frédéric Chaminade. Avec cette nouvelle prise de parole, le réseau espère renforcer davantage sa notoriété. ʺNotre couverture géographique est nationale, ce qui n’était pas le cas en 2016 lorsque nous avons lancé la 1ère vague de cette campagne. Aujourd’hui, Citya dénombre 170 agences. Avec la franchise Laforêt qui appartient à notre holding, nous réalisons 45 000 ventes immobilières, soit 12 % des transactions du marchéʺ, précise-t-il. Un rapprochement sur lequel Frédéric Chaminade souhaite encore capitaliser. Ce dernier encourage par exemple les initiatives locales des professionnels de Citya et de Laforêt décidant de travailler en « inter-agences ». 

Transférer cet article à un ami