Paroles d’agent : "Notre chiffre d’affaires est en nette progression", Thierry Bénédic, cabinet Bénédic


Par Aurélie Tachot | le mardi 10 septembre 2013 | Réseaux - Franchise
Paroles d’agent : "Notre chiffre d’affaires est en nette progression", Thierry Bénédic, cabinet Bénédic

Fondé en 1966, le cabinet Bénédic a connu, au fil des années, une croissance continue. D’un simple cabinet d’administration de biens, il est devenu, avec ses neuf agences commerciales, un acteur prépondérant du marché mosellan, comme l’explique Thierry Bénédic, son gérant.

C’est dans le département de la Moselle, sur l’axe Metz-Luxembourg, que Thierry Bénédic a implanté son réseau d’agences. "A l’origine, notre cabinet était basé à Metz et spécialisé en administration de biens. Aujourd’hui, nous recensons neuf agences commerciales dans le département et faisons de la gestion immobilière, de la location, de la transaction, du syndic de copropriétés et de l’immobilier d’entreprise", résume-t-il. Désormais entouré d’une soixantaine de collaborateurs, le gérant s’apprête à lancer une nouvelle campagne de recrutement. "Nous souhaitons embaucher 10 nouveaux collaborateurs sur des postes de négociateurs en immobilier, chargés de gestion, conseillers en immobilier d’entreprise, comptables et assistants commerciaux."

Un outil de visite à 360 degrés 

Même s’il note une diminution du nombre de transactions immobilières, Thierry Bénédic semble peu impacté par la crise économique. "Notre chiffre d’affaires est en nette progression. Dans l’ancien, nous avons enregistré, fin juin, une hausse de 10 % par rapport à la même époque en 2012, qui était notre meilleure année historique", se réjouit-il. Seul le marché locatif, en berne, fragilise le cabinet. "De nombreuses casernes militaires ont été fermées à Metz, provoquant le départ de 5000 personnes, dont la majorité étaient locataires." Pour réussir à attirer plus de clients, Thierry Bénédic a donc décidé de miser sur plusieurs outils. "Nous faisons appel à une agence de communication pour réaliser nos supports de publicité. Nous avons récemment lancé une campagne décalée présentant les collaborateurs du cabinet en super-héros", précise-t-il. En plus de partager les annonces immobilières sur sa page Facebook, le cabinet communique via son site web, qui recense 15 000 consultations par mois. "Nous proposons également à nos clients un outil de visite à 360 degrés qui leur permet d’aller plus loin dans la découverte du bien", conclut-il. 

 

Transférer cet article à un ami