Paroles d’agent - "Dans l’ancien, la 3D accélère la prise de décision des acquéreurs", Grégoire Artiguelouve, Foncia


Par Gaëlle Fillion | le lundi 12 octobre 2015 | Réseaux - Franchise
Paroles d’agent - "Dans l’ancien, la 3D accélère la prise de décision des acquéreurs", Grégoire Artiguelouve, Foncia

Après sa déferlante sur le marché du neuf, la visite virtuelle se démocratise aussi dans l’ancien, notamment grâce à la nouvelle solution vendue par Explorimmo. Depuis juillet, toutes les agences Foncia proposent à leurs clients vendeurs une modélisation 3D des biens qui leur sont confiés en exclusivité. Grégoire Artiguelouve et son équipe font partie des bêta-testeurs.

En tant que Directeur des ventes, Grégoire Artiguelouve partage son temps entre trois agences Foncia, à Boulogne, Issy-les-Moulineaux et Chatillon. Son quotidien : encadrer une dizaine de négociateurs qui se dédient exclusivement à la transaction. Alors que Foncia a généralisé cet été l’utilisation de l’outil HomebyMe dans ses 600 agences, cette équipe commerciale de l’ouest-Parisien bénéficie pour sa part de quelques mois de recul supplémentaires.

"Un outil différenciant pour négocier une exclusivité"

Développé par une filiale de Dassault Systèmes et commercialisé aux professionnels par Explorimmo, le logiciel HomeByMe semble avoir tout pour plaire aux acheteurs : il leur permet de découvrir virtuellement un bien à vendre depuis un ordinateur puis d’en personnaliser l’intérieur. En somme, les clients peuvent se balader dans le plan 3D, créer ou supprimer des cloisons, choisir des meubles, tester différentes possibilités de revêtement de sol, etc. "Aujourd’hui, les acquéreurs ont tendance à vouloir des espaces avec de la profondeur. Le logiciel permet en un clic de visualiser une cuisine ouverte par exemple. C’est un vrai plus pour les biens en mauvais état ou ceux qui sont mal distribués, car on peut visualiser « l’avant/après ». Quand ils visitent, les acheteurs ont toujours du mal à se projeter, surtout quand il s’agit de faire tomber un mur ou de créer un couloir. La 3D accélère leur prise de décision" observe Grégoire Artiguelouve. 

Quelles contraintes pour l’agent immobilier ?

Une fois qu’un mandat exclusif est signé, le négociateur est chargé de récupérer rapidement le plan 2D du bien avec les cotes associées, pour le transmettre par email au prestataire. "Ils nous répondent entre 48 et 5 jours ouvrés, avec un lien pour accéder au plan 3D et quelques photos à publier sur les portails. Au final, nos négociateurs sont obligés de commander le diagnostic dès la prise de mandat, ce qui est finalement une bonne chose en termes de management" constate le Directeur des Ventes. L’agence peut par ailleurs envoyer ce lien vers le plan 3D à son prospect pour qu’il puisse continuer à " jouer" depuis son domicile, avec les personnes de son entourage qui n’ont pas pu visiter par exemple. Reste à savoir quel est impact sur les ventes ? "C’est difficile à mesurer. Dans tous les cas, cet outil a une réelle valeur ajoutée à 3 moments clés : lors de la découverte des biens en agence, en visite ou au retour de visite et au moment de la prise de mandat (…) Nos négociateurs sont unanimement satisfaits" conclut Grégoire Artiguelouve.

 

Transférer cet article à un ami