"Les femmes sont plus joviales, avenantes et intuitives avec les clients", Jean-Pierre Pouzet, Madame Immo


Par Aurélie Tachot | le jeudi 07 mai 2015 | Réseaux - Franchise
"Les femmes sont plus joviales, avenantes et intuitives avec les clients", Jean-Pierre Pouzet, Madame Immo

Les femmes agents immobiliers ont-elles des compétences que leurs homologues masculins n’ont pas ? Jean-Pierre Pouzet, fondateur du réseau Madame Immo en est persuadé. Il a créé, il y a un an et demi, un réseau de franchise réservé à la gent féminine, qui dénombre une vingtaine de professionnelles implantées dans le Sud-ouest.

Quel est le positionnement de Madame Immo ?

En travaillant en tant qu’agent immobilier, j’ai eu l’occasion de recruter de nombreuses collaboratrices. J’ai remarqué que, sur le terrain, leur contact avec les acheteurs et acquéreurs était différent de celui des hommes. Les femmes semblent être plus joviales, avenantes et intuitives avec les clients. Il y a un an et demi, j’ai donc créé le réseau Madame Immo afin d’aider les professionnelles de l’immobilier à devenir indépendante en créant leur agence via notre enseigne. Le réseau dénombre aujourd’hui trois agences dans le Sud-ouest - bientôt quatre ­-, notamment à Mont-de-Marsan, Périgueux…

Quels services apportez-vous à ces professionnelles ?

Avec Madame Immo, ma volonté est d’être un facilitateur. Je propose aux femmes agents immobiliers, qui ont généralement un sens de l’écoute plus affirmé que les hommes, de s’adosser à ma marque, déjà bien identifiée dans le Sud-ouest, moyennant des droits d’entrée ainsi qu’une redevance fixe mensuelle. Je leur fournis des outils efficaces : un logiciel de transaction, un service juridique, des formations continues, une hotline ainsi que l’accès à une base de données comprenant des documents commerciaux, des supports de communication…

Quelles sont vos ambitions sur le marché ?

Mon ambition est de m’adresser aux femmes issues du secteur de l’immobilier, en possession de la carte professionnelle ou répondant aux critères pour l’obtenir. J’ai récemment été approché par une association locale souhaitant favoriser l’intégration des femmes dans les réseaux de franchise. Grâce à type de relai, je pense que Madame Immo devrait prendre de l’ampleur en 2015. Par ailleurs, je travaille avec une dizaine de négociatrices qui sont affiliées à nos agences et qui sont susceptibles de créer, à leur tour, leur propre affaire via notre enseigne.

Transférer cet article à un ami