Les agences immobilières coûtent trop cher !


Par Calixte de Procé | le mardi 30 avril 2019 | Réseaux - Franchise
Les agences immobilières coûtent trop cher !

L’agence immobilière Liberkeys a interrogé les Français sur le suivi et l’accompagnement des agences en 2019. Il ressort, de cette étude menée par l’IFOP, un rapport qualité-prix trop faible et un manque de transparence tout au long de la transaction. Tout n’est pas noir pour autant : 55 % des sondés ont une bonne image des agences immobilières. 

Les Français pointent du doigt les frais d’agence jugés trop élevés. D’après une étude menée en mars 2019 par l’agence immobilière à commission fixe Liberkeys avec l’IFOP, auprès d’un échantillon de 1 000 personnes, 65 % des sondés estiment que les honoraires pratiqués par les agences immobilières sont trop importants par rapport aux services fournis. Ce constat grimpe même à 71% auprès des Français ayant effectivement fait appel à une agence pour réaliser une vente. « Ce chiffre ne me surprend pas. Les agences immobilières traditionnelles ont énormément de mal à baisser leurs commissions, en raison des coûts fixes qu’elles doivent supporter », analyse Thomas Venturini, co-fondateur et directeur général de Liberkeys. Par ailleurs, 52 % des répondants déplorent le manque de transparence des agences immobilières et 81 % réclament un suivi régulier et individualisé en temps réel. 

60 % estiment les agences compétentes

Malgré tout, l’image des agences immobilières reste bonne pour 55 % des sondés et pour 62 % des moins de 35 ans. Un résultat qui va dans le sens du baromètre Opinion System - IFOP2018 sur la satisfaction client dans l’immobilier, où les agents immobiliers avaient obtenus la note globale de 7,1/10. « L’image des agents immobiliers s’améliore d’année en année et ce chiffre contrebalance certaines critiques formulées à l’encontre du rapport qualité-prix », estime Thomas Venturini. En outre, 60 % des Français trouvent qu’elles sont compétentes et 57 % pensent qu’elles peuvent réduire les délais de transaction. « Les Français sont conscients que l’agence immobilière apporte une vraie plus-value, mais leurs besoins ont évolué plus vite que le secteur. Il faut désormais se mettre à niveau », analyse-t-il. Le fondateur de Liberkeys estime d’ailleurs que l’immobilier gagnerait à ajouter plus de technologie dans ses métiers. « Le digital permet de gagner en rapidité et en qualité de suivi, tout en réduisant les coûts », conclut Thomas Venturini. 

Transférer cet article à un ami