Le réseau Sextant ne compte pas s’arrêter là


Le mardi 03 septembre 2019 | Publi-reportage - Réseaux-Franchise
Le réseau Sextant ne compte pas s’arrêter là - D.R.
Avec 150 mandataires, un chiffre d’affaires multiplié par 3 en seulement 3 ans, et une levée de fonds de 1 million d’euros réalisée en juillet dernier, le réseau Sextant parvient à se faire une place sur le marché français à l’aide d’un réseau de conseillers immobiliers à la pointe de la technologie. Le point sur l’évolution et les ambitions du réseau avec Matthieu Cany, cofondateur de Sextant

 Un mois après votre levée de fonds de 1 million d’euros, quels sont les objectifs du réseau Sextant pour cette rentrée 2019 ?

Notre premier objectif est bien entendu de maintenir la croissance du chiffre d’affaires. Dans cette optique, nous souhaitons recruter 200 personnes, dont une cinquantaine de conseillers immobiliers débutants et confirmés sur toute la France, d’ici le début de l’année prochaine. Enfin, de nouveaux projets informatiques sont en cours de développement et devraient sortir d’ici le mois d’octobre et le début 2020, dont un espace vendeurs afin de leur apporter plus de transparences et de nouveaux outils dédiés à la motivation et à l’accompagnement de nos commerciaux qui permettront l’animation de réseaux et qui seront directement intégrés à l’espace pro MySextant. 

Comment a évolué le réseau au cours de ces trois dernières années ?

Il a évolué de manière organique. Aujourd’hui, Sextant se digitalise de plus en plus et s’adapte aux nouvelles habitudes et besoins des consommateurs. En parallèle, nous donnons beaucoup d’importance à la relation client, et le contact humain fait plus que jamais partie de nos priorités, dans le cadre de la signature des mandats comme des visites. Nous souhaitons rester sur un schéma hybride et nous estimons aujourd’hui que le tout Internet ne peut pas fonctionner seul. Nous travaillons dur pour fournir à nos conseillers les meilleures technologies et ainsi les aider au mieux sur le terrain. Aujourd’hui, ce système fait ses preuves puisque nous avons réussi à signer pas moins de 2 228 mandats en 2018 et nous nous implantons de mieux en mieux sur des régions comme la Dordogne qui présente une forte clientèle internationale, le Morbihan, la Charente Maritime ou encore la Martinique. Enfin, la moyenne des prix des biens vendus au sein de notre réseau est supérieure à la moyenne française.

Le réseau Sextant ne compte pas s’arrêter là-D.R.

Quelle est aujourd’hui l’attractivité du marché immobilier français pour les acheteurs internationaux ?  

Elle n’a pas changé. Les acheteurs internationaux sont plus que jamais attirés par l’art de vivre à la Française, sa gastronomie, son tourisme, ses maisons de caractère et le cachet de ses appartements. A l’étranger, la France reste ainsi une destination touristique très appréciée des futurs acquéreurs qui  souhaitent revenir année après année. On retrouve ainsi dans le top 3 les Anglais qui représentent 27 % de nos acheteurs étrangers, suivis des Belges avec 18 % et les Allemands avec 7 %. L’ensemble des pays d’Europe du Nord viennent chercher un peu de soleil et de chaleur dans l’Hexagone. 

Transférer cet article à un ami