Le réseau RE/MAX ouvre ses premières agences à Paris


Par Aurélie Tachot | le lundi 31 août 2015 | Réseaux - Franchise
Le réseau RE/MAX ouvre ses premières agences à Paris

Moins d’un an après son lancement en France, le réseau américain RE/MAX poursuit son développement, notamment en Ile-de-France, où il dénombre déjà sept agences. Et ce n’est que le début : la franchise immobilière, qui vise également la province, s’est donnée pour objectif d’atteindre les 50 agences d’ici 2020.

En décembre 2014, RE/MAX a fait le choix de s’installer en France pour renforcer son maillage géographique européen. Après avoir ouvert une agence à Marly-le-Roi, dans les Yvelines, puis à Rueil-Malmaison et à Colombes, dans les Hauts-de-Seine, le réseau immobilier a récemment posé ses valises dans les quartiers chics de la capitale, dans les 8e, 11e et 16e arrondissements. Une expansion synonyme d’embauches. Au sein de la toute première agence parisienne, installée boulevard Haussmann, cinq agents commerciaux devraient être recrutés ces prochains mois. La franchise, qui dénombre désormais une trentaine de collaborateurs répartis dans huit antennes, se projette également en province. "Nous devrions ouvrir de nouvelles agences à Lyon et dans sa région d’ici deux semaines. Puis, nous poursuivrons notre développement en nous implantant dans plusieurs villes de l’axe Paris-Lyon, notamment à Auxerre, Dijon et Macon", annonce Thomas Dangin, directeur associé de RE/MAX France. Son objectif ? "Dénombrer une quinzaine d’agences immobilières d’ici la fin de l’année 2015", confie-t-il.

Une organisation hybride qui fait ses preuves 

Si le réseau immobilier, qui est présent dans 100 pays, connaît une expansion si rapide, c’est qu’il repose sur un modèle hybride, à mi-chemin entre l’organisation d’une agence traditionnelle et celle d’un réseau de mandataire. Plus concrètement, ses agences locales sont dirigées par un manager franchisé et regroupent une dizaine de commerciaux, tous indépendants. Ces agents, qui ne sont pas tous issus de la sphère de l’immobilier, ont donc des profils très variés. Un facteur qui n’est toutefois pas incompatible avec la qualité de service que le réseau s’attache à proposer, d’après Thomas Dangin. "En plus d’être formés par nos soins, nos agents commerciaux sont coachés par des managers, qui se chargent de les accompagner tout au long de l’année. Ils ne sont donc pas esseulés, comme c’est parfois le cas dans certains réseaux", rassure-t-il. Pour accompagner ces professionnels, l’enseigne RE/MAX, qui espère atteindre le cap des 50 agences d’ici 2020, mise également sur de nombreux outils, notamment un logiciel de matching permettant de rapprocher, à l’échelle mondiale, les acquéreurs des biens disponibles sur le marché.

Transférer cet article à un ami