"La levée de fonds de 3 milllions d’euros va nous servir à développer notre notoriété", Gabriel Pacheco, SAFTI


Par Stéphanie Marpinard | le jeudi 09 octobre 2014 | Publi-reportage - Réseaux - Franchise
"La levée de fonds de 3 milllions d’euros va nous servir à développer notre notoriété", Gabriel Pacheco, SAFTI

Déjà coté en bourse depuis 2 ans, SAFTI, le réseau immobilier toulousain, vient d’annoncer son transfert du Marché Libre d’Euronext sur Alternext Paris. Une opération qui permettra une levée de fonds de 3 millions d’euros. Gabriel Pacheco, PDG de SAFTI, a accepté de nous en dire plus sur le sujet.

Pouvez-vous nous présenter le réseau SAFTI ?

SAFTI est un réseau de conseillers indépendants en immobilier qui travaillent depuis leur domicile, sans boutique physique, grâce à l’appui des nouvelles technologies et d’Internet. Nous nous sommes créés en 2010, et 4 ans après notre lancement, nous comptons déjà 600 conseillers sur l’ensemble du territoire français.

Qu’est-ce qui vous différencie aujourd’hui des autres réseaux de conseillers ?

Nous possédons un certain nombre d’outils de différenciation qui représentent une véritable valeur ajoutée pour nos conseillers, tels qu’un pack très compétitif et attractif, un call center permettant de prendre des rendez-vous avec les propriétaires vendeurs, une garantie de revente ou encore la possibilité de développer du parrainage et de monter une équipe via le marketing de réseau.

Vous annoncez aujourd’hui votre transfert sur le marché Alternext, que va permettre cette entrée en bourse ?

Tout d’abord, une levée de fonds de 3 millions d’euros qui va nous servir notamment à développer notre notoriété. Si nous commençons à être un peu connu dans le monde de l’immobilier, nous ne bénéficions encore que de très peu de reconnaissance auprès du grand public. Notre objectif est donc de toucher les vendeurs, les acquéreurs, sans oublier les candidats conseillers en immobilier. Cette augmentation de capital va également nous permettre de fidéliser nos conseillers, puisque ces derniers pourront désormais devenir actionnaires de notre réseau.

Quelles seront les autres répercussions positives pour vos conseillers ?

Ils vont pouvoir tirer profit de cette nouvelle notoriété et bénéficier de retombées locales : plus d’appels de la part des vendeurs et une crédibilité accrue vis-à-vis des acquéreurs. Cette entrée en bourse fera donc office de facilitateur de business, mais également de recrutement. Grâce à cette mise en lumière, il leur sera, en effet, désormais plus aisé de convaincre de nouveaux candidats à rejoindre leurs équipes.

Quels sont les autres projets et objectifs du réseau SAFTI pour cette fin d’année ?

Nous travaillons actuellement sur une campagne télévisée qui devrait être sur les écrans début 2015 afin d’asseoir cet effet de notoriété. Nous sommes également en train de développer une nouvelle spécialisation en immobilier commercial, puisque c’est un marché auquel nous croyons beaucoup. A cet effet, nous développons un site Internet, des partenariats avec des portails dédiés, sans oublier des formations spécialisées sur cette nouvelle activité. En termes de chiffre d’affaires, nous ambitionnons les 30 millions d’euros dès 2017 avec une marge opérationnelle de 12 %.

Transférer cet article à un ami