Le portrait chinois de Laurent Vimont, Century 21


Par Aurélie Tachot | le jeudi 21 juillet 2016 | Réseaux - Franchise
Le portrait chinois de Laurent Vimont, Century 21

Cet été, ImmoMatin a souhaité vous faire découvrir les personnalités de la sphère de l’immobilier sous un autre angle ! A la tête du réseau Century 21 depuis 2009, Laurent Vimont est le premier acteur à se prêter à l’exercice du portrait chinois. L’occasion, pour l’ancien maître-nageur, de partager ses convictions sur l’accession à la propriété, de montrer son respect pour Pierre Kosciusko-Morizet et d’évoquer son enfance sans Shazam ! 

Si vous étiez une application mobile ?

Sans hésiter : Shazam ! J’ai dû passer des milliers d’heures dans mon enfance à guetter le moment où le nom de l’artiste et le titre du morceau seraient donnés à la radio. Evidemment, j’en loupais la moitié… Shazam évite aux nouvelles générations de connaître les trépignements d’impatience ou de rage ! Cette application a également révolutionné ma playlist !

Un hashtag sur Twitter ?

#VaComprendreCharles. A l’origine, c’est une réplique d’un spot du PMU des années 90 (ça ne me rajeunit pas !) Je l’utilise comme boutade quand je lis certains tweets dont j’ai du mal à comprendre le sens. Sinon évidemment, il y a #century21 pour suivre toutes les actus du réseau et connaître les dernières tendances du marché immobilier.

Une start-up ?

Bienici.com. En nous organisant entre professionnels de l’immobilier pour créer ce site, en y mettant nos annonces et en le faisant monter en puissance, nous avons repris notre avenir en main. Il s’agissait d’une avancée indispensable pour éviter d’être parasités par des intermédiaires et de vivre la mauvaise expérience qu’a connu le groupe Accor avec Booking.com.

Un web entrepreneur ?

Pierre Kosciusko-Morizet qui a fondé PriceMinister.com et qui a ce talent incroyable de dénicher les projets d’avenir. Il a, par exemple, cru avant les autres dans Blablacar. Nous l’avons reçu en « Atelier de management » (un événement qui rassemble tous les patrons et managers du réseau Century 21), il est d’une intelligence admirable et d’une humanité toute aussi grande.

Un lieu qui favorise l’innovation digitale ?

La Web School Factory située à Paris dont le slogan est « I’m not a geek, I’m your future boss ! ». Elle est dirigée par Anne Lalou (@WSFparis / @annelalou).

Une disruption ?

La blockchain. Les champs de cette technologie qui allie sécurité, transparence et décentralisation sont immenses. Aujourd’hui, on ne voit que l’un de ses applicatifs – la monnaie Bitcoin –  mais je parie qu’il s’agit des prémisses d’une révolution invisible qui va bouleverser le monde.

Une tendance immobilière ?

L’accession à la propriété. Il s’agit d’ailleurs moins d’une tendance que d’un fondamental du marché : les Français naissent avec une brique dans le ventre. Ils considèrent le logement comme « le temple de la famille » pour reprendre l’expression de Le Corbusier. L’achat d’un logement s’inscrit dans un parcours résidentiel, dont il est considéré comme l’aboutissement.

Un mot qui fait le buzz ?

« Ubérisation » : ce mot est mangé à toutes les sauces, à tel point qu’il ne veut plus dire grand chose. Il évoque pour moi un phénomène de fond qui tire une partie de sa légitimité dans la réécriture de l’expérience client. Aucun acteur aujourd’hui n’est à l’abri d’une « ubérisation » s’il ne repense pas le niveau de services qu’il apporte à ses clients. Chez Century 21, nous avons ouvert un vaste chantier en ce sens il y a 5 ans dont nous commençons à apprécier les premiers résultats. 

Transférer cet article à un ami