Propriétés Privées lance un mandat plus flexible pour ses clients


Par Aurélie Tachot | le mardi 12 novembre 2013 | Réseaux - Franchise
Propriétés Privées lance un mandat plus flexible pour ses clients

En créant "Happy", le réseau Propriétés Privées fait de la satisfaction client l’une de ses priorités. Ce mandat, qui libère les propriétaires de certaines clauses trop contraignantes, permet à l’agence immobilière en ligne d’instaurer un climat de confiance avec ses clients.

Alors que les agents immobiliers sont sous le feu des critiques, le réseau de mandataires Propriétés Privées a décidé de créer un label de satisfaction permettant à ses clients de jouir d’une plus grande liberté. Nommé "Happy", "ce mandat se veut à la fois souple, clair et promet de dépoussiérer les outils utilisés par les agents, en l’occurrence ceux qui sont régis par le Code de consommation et la Loi Hoguet", explique Sylvain Casters, fondateur de Propriétés Privées. Le mandat "Happy" se différencie des mandats classiques sur plusieurs plans. "La durée du mandat est ferme - 3, 6 ou 9 mois - et n’engage pas nos clients à une tacite reconduction. Par ailleurs, ce mandat est révocable sans préavis et à n’importe quel moment. Nos clients n’ont pas besoin, comme dans certaines agences, de nous envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception s’ils souhaitent arrêter la collaboration. Ils leur suffit de nous envoyer un mail ou un sms", illustre-t-il. Alors que de nombreux propriétaires regrettent de ne plus entendre parler de leur agent immobilier aussitôt le mandat entré dans son portefeuille de biens, Propriétés Privées propose également à ses clients de programmer un rendez-vous (au minimum) dès la signature de celui-ci.

Une collaboration inter-agence proposée

Le mandat "Happy" imaginé par Propriétés Privées permet également aux propriétaires de choisir le degré d’accompagnement dont ils souhaitent bénéficier dans la vente de leurs biens. "L’une des quatre formules leur propose que notre réseau travaille en inter-cabinet avec un confrère d’une autre agence immobilière. L’avantage, pour le vendeur, c’est qu’il démultiplie ses possibilités de trouver un acquéreur", souligne Sylvain Casters. Les clients confiant leurs biens en exclusivité au réseau Propriétés Privées et souhaitant vendre dans les plus brefs délais peuvent, quant à eux, accroître la visibilité de leurs annonces. "Celles-ci peuvent être diffusées sur des supports promotionnels complémentaires, notamment sur un site web dédié." Avec ce nouveau mandat, salué aussi bien par les associations de consommateurs que par la DGCCRF, l’agence en ligne espère se différencier des autres acteurs du marché immobilier et ainsi redorer l’image de sa fonction. "Notre objectif est de décrocher, en 2014, 4000 mandats Happy, soit l’équivalent de la moitié de notre portefeuille permanent et de prouver que les réseaux de mandataires peuvent, eux aussi, créer de l’innovation", conclut Sylvain Casters.

Transférer cet article à un ami