OptimHome s’étend à l’international


Par Stéphanie Marpinard | le mardi 03 septembre 2013 | Réseaux - Franchise
OptimHome s’étend à l’international

Fort d’un chiffre d’affaires de 40 millions d’euros réalisés en 2012, OptimHome affiche désormais des prétentions internationales. Avec l’ouverture de nouveaux sièges sociaux basés à Francfort, Birmingham et Lisbonne, l'un des leaders français des réseaux immobiliers à domicile amorce son déploiement européen et ne compte pas en rester là… 

En lançant OptimHome en 2006, son fondateur Frédéric Pitout a bouleversé le marché immobilier. Son concept ? Développer un réseau immobilier d’envergure nationale au sein duquel chaque agent travaille depuis son domicile et leur apporter de véritables outils marketing à l’heure où Internet transforme l’information immobilière. "Le concept d’OptimHome a permis de répondre aux attentes des clients, qui préfèrent un modèle sécurisant tel que le nôtre, alliant services et honoraires raisonnables, plutôt que la vente de particuliers à particuliers", explique Jean-Philippe Petot, directeur du développement Europe d’OptimHome. Et d’ajouter : "Nous avons commencé à travailler il y a 3 ans sur ce projet export et nous nous sommes rendus compte que notre modèle répondait parfaitement à des attentes dans d’autres pays d’Europe. Avec le soutien de notre actionnaire Artémis, nous avons donc décidé de donner une nouvelle envergure à notre réseau en l’exportant hors de nos frontières".

Un concept exporté

En implantant des filiales en Angleterre, en Allemagne et au Portugal, OptimHome entend conquérir le marché européen avec les mêmes méthodes commerciales qui ont fait son succès en France : réduction et mutualisation des coûts, sans oublier une commission attractive pour les agents. Dans cette optique, le réseau ambitionne d’y recruter une centaine de conseillers par an, issus ou non du monde immobilier. En étroite collaboration avec la maison mère, les trois filiales européennes bénéficient de son savoir-faire en matière de formation, aide au recrutement ou encore, aide juridique. Elles disposent également d’un site Internet et de l’ensemble des outils marketing et communication en cohérence avec l’identité du réseau.

"Les agents français pourront, quant à eux, bénéficier de synergies commerciales entre les différents pays, et auront donc de nouvelles opportunités pour développer leur chiffre d’affaires", met en avant le directeur du développement Europe d’OptimHome.

Deux nouvelles filiales par an 

Pour OptimHome, l’ambition est claire : tisser à moyen terme en Europe un réseau de conseillers immobiliers indépendants comparable à celui de la France et ainsi devenir la référence européenne de l’immobilier à domicile. Le réseau s’est déjà fixé pour objectif d’ouvrir deux nouvelles filiales européennes chaque année à compter de la fin de l’année 2014. "La stratégie logique serait de se développer en escargot à partir des pays limitrophes à la France : Espagne, Italie, Autriche, Belgique, Pays-Bas. Nous recherchons des pays qui s’adaptent bien à notre concept et dans lesquels il y a un volume de transactions assez important pour permettre à nos agents de réussir", conclut Jean-Philippe Petot. La Pologne, l’Ukraine, le Danemark ou encore, la Suède seraient également, d’ores et déjà, dans le viseur du réseau.

Transférer cet article à un ami