Paroles d’agent : "Nous sommes des commerciaux, pas des administratifs", Olivier Boullier, Immo Mayenne


Par Aurélie Tachot | le lundi 14 avril 2014 | Réseaux - Franchise
Paroles d’agent : "Nous sommes des commerciaux, pas des administratifs", Olivier Boullier, Immo Mayenne
Pour permettre à ses collaborateurs de se concentrer sur des tâches à haute valeur ajoutée, Olivier Boullier, gérant des agences Immo Mayenne, a opté pour une solution de multidiffusion. Aujourd’hui intégré à son logiciel de transaction, cet outil lui permet de partager ses annonces sur une quarantaine de portails immobiliers.

Olivier Boullier, gérant des deux agences Immo Mayenne, fait partie des premiers professionnels à avoir fait confiance aux solutions de multidiffusion, qui permettent généralement de gagner jusqu’à 5 heures de travail par semaine. "Lorsque ces outils sont arrivés sur le marché et ont été intégrés aux logiciels professionnels, j’ai tout de suite vu qu’ils allaient nous permettre de gagner du temps. Nous sommes des commerciaux, pas des administratifs ! Notre rôle ne doit donc pas se réduire à saisir les annonces de nos biens dans différents portails immobiliers", explique-t-il. L’agence immobilière vient récemment d’opter pour le pack d’Apimo comprenant, parmi d’autres services, un outil de multidiffusion. "Grâce à cette solution, nous diffusons, en un clic, nos annonces sur une quarantaine de sites, dont Seloger.com, Le Bon Coin, A vendre A louer et Ouest France Immo, qui génèrent, à eux quatre, l’essentiel de nos demandes." C’est notamment la flexibilité de l’outil qui a séduit l’agent immobilier. "J’ai récemment souhaité que le nouveau site Autopimmo.com soit ajouté à ma liste de diffusion. En moins de 24 heures, les équipes d’Apimo ont répondu positivement à ma requête", illustre-t-il.

Une application mobile dans les cartons

Puisque ses agences de Laval et Mayenne, qui existent depuis deux ans, sont situées dans un département où la concurrence est importante au regard de sa taille, Olivier Boullier utilise également les services d’Apimo pour relayer sa communication et ses annonces sur Facebook, Twitter, Google+ et YouTube. "Quoique rural, le département de la Mayenne compte un nombre important d’agences immobilières : entre 60 et 70. Les réseaux sociaux sont, à nos yeux, incontournables pour nous différencier de nos concurrents. Ils nous permettent de gagner en notoriété, renvoyer une image moderne de notre agence, toucher une cible plus jeune d’acquéreurs ou de vendeurs et renforcer notre référencement naturel, pour un investissement financier moindre et rapidement rentabilisé", témoigne-t-il. La prochaine étape ? Le développement d’outils de mobilité. "Nous devrions prochainement nous équiper d’une application mobile permettant à nos six collaborateurs de terrain d’accéder, depuis un smartphone ou une tablette 3G, à notre base de données en temps réel", confie-t-il.

Transférer cet article à un ami