Comment dominer ses concurrents sur sa zone de chalandise ?


Le mercredi 30 janvier 2019 | Réseaux-Franchise
Comment dominer ses concurrents sur sa zone de chalandise ? - D.R.
Paris, Lyon, Bordeaux… La plupart des grandes métropoles connaissent une tension immobilière. Résultat : les agences immobilières doivent faire face à une concurrence de plus en plus accrue. Comment parvenir à se démarquer dans une zone où de nombreuses autres enseignes ont déjà pignon sur rue ? Tour d’horizon des bonnes pratiques

1.      Maîtriser le marché local

« Dans un marché en tension, l’agent immobilier se doit d’être efficace, se donner les moyens de générer un maximum de contacts et être à l’écoute du marché local », rappelle Eric Allouche, directeur exécutif du réseau ERA Immobilier. Prospections, visites régulières chez les commerçants du quartier, distribution de flyers sur le marché et piges quotidiennes sont des moyens efficaces pour obtenir des informations sur son secteur, se faire de nouveaux contacts et capter de nouveaux mandats. « Il faut rester respectueux de la vie privée de ses interlocuteurs et prendre garde à ne pas les harceler afin de ne pas créer un effet répulsif », tempère toutefois Eric Allouche. Crèches, établissements scolaires, services et commerces de proximité, travaux, aménagements… Pour se démarquer, l’agent immobilier doit s’imposer comme un expert de l’immobilier local.

2.      Proposer une palette de services

Estimations gratuites, visites virtuelles, reportages photo, suivis personnalisés tout au long de la transaction, devis de déménagement, d’aménagement ou de rénovation, plans d’appartement, sans oublier une large amplitude des horaires d’ouverture de l’agence… « Dans le domaine des services à apporter à sa clientèle, le champ des possibles pour l’agence immobilière est infini », souligne Bruno Gauthier, directeur de quatre agences Guy Hoquet à Paris et Vincennes. En immobilier comme ailleurs, il faut donner pour recevoir. « Si l’estimation est précieuse pour le propriétaire, elle l’est tout autant pour l’agent immobilier qui espère en retour capter son mandat lorsque celui-ci aura un projet immobilier », souligne le directeur exécutif d’ERA Immobilier.

3.      Communiquer sur la toile et sur le terrain

Facebook, Instagram, Twitter, YouTube… Partager des informations locales sur les réseaux sociaux permet d’optimiser son référencement local. Autre opération de visibilité efficace : la pause de panneaux aux couleurs de l’agence dans sa zone de chalandise. Pour la période de fête, le réseau Guy Hoquet a par exemple lancé l’opération « Joyeux Noël » au balcon. Pour chaque panneau affiché à la fenêtre d’un logement, deux repas sont offerts au Secours Populaire français. « Une belle initiative qui offre également une belle visibilité pour nos agences », constate Bruno Gauthier.

4.      Investir dans le sponsoring et l’évènementiel

Sponsoriser le club de foot, un évènement culturel ou la fête de l’école, adhérer à l’association des commerçants de sa rue… L’objectif ? Se faire identifier par un maximum de personnes comme l’agent immobilier du secteur. En termes d’opérations de visibilité, la distribution de goodies, la présence du logo de l’agence sur un maillot ou une banderole sont particulièrement efficaces. Misez sur l’évènementiel est également un excellent moyen de se faire remarquer : anniversaire de l’agence, jeux-concours, soirée des ambassadeurs, rallye avec des enfants, opérations spéciales… Tout est bon pour attirer l’attention et générer du contact. « Dans mon agence de Vincennes, pour chaque estimation réalisée, nous faisons gagner un sapin de Noël »,  illustre Bruno Gauthier. Une opération qui devrait permettre à l’agence de signer trois nouveaux mandats.

Stéphanie Marpinard

Transférer cet article à un ami