5 recettes pour réussir votre opération de team building


Par Séverine Dégallaix | le mardi 06 février 2018 | Réseaux - Franchise
5 recettes pour réussir votre opération de team building

Votre équipe n’est pas très soudée, ou a simplement besoin d’un moment de détente après une période difficile ? Vous avez donc décidé d’organiser un événement de team building pour votre agence immobilière… Voici les 5 règles de base pour faire de cette opération un vrai succès.

1-   Communiquer en amont

Pour Céline Cusset, directrice générale de Diverty Events, si on veut qu’une opération de team building soit un succès, en amont, « il est important de contextualiser et d’annoncer aux collaborateurs qu’il va y avoir une activité "récréative", car la surprise peut être compliquée à gérer pour certains. » Expliquez à vos négociateurs le but de l’opération, donnez-leur le programme et toutes les informations nécessaires : lieu, date, type d’activité…

2-   Penser pratico-pratique

Avez-vous la place d’organiser l’opération dans votre agence, ou allez-vous devoir pensez à un lieu alternatif ? Si vous penchez pour quelque chose en extérieur, avez-vous un plan B en cas de pluie ? Faut-il recommander une tenue particulière à vos collaborateurs ? « Ces détails pratiques sont importants, ils peuvent faire toute la différence. »

3-   Sélectionner le bon moment

Cela devrait aller sans dire : évitez les périodes de forte occupation. « L’événement ne sera pas fédérateur si les participants passent l’après-midi à se dire qu’ils seraient mieux à l’agence en train de signer leurs contrats ! Les entreprises ont beaucoup tendance à faire appel à nous en décembre, juin et septembre, soit en fin d’année ou au contraire au début de la saison. » Avez-vous envie de conclure l’année sur une bonne base, ou d’unir votre équipe en prévision d’un pic d’activité ?

4-   Choisir l’activité avec soin

« Dans les années 80, on partait sur des activités très orientées plein air comme le saut à l’élastique ou le parapente. Ca a été un massacre en entreprise, c’était contreproductif car certains restaient à l’écart », prévient Céline Cusset. Oubliez les décharges d’adrénaline et tournez-vous plutôt vers les challenges Robinson, inspirés par Kho Lanta, et autres escape games, qui ont le vent en poupe ces derniers temps. Ou vers le serious play, moins ludique mais plus efficace en termes de gains de performance, là où les activités récréatives sont surtout recommandées pour la cohésion et la convivialité.

5-   Laisser des traces

En ce qui concerne les activités ludiques, nul besoin d’organiser quelque chose de formel de type réunion pour un debriefing : laissez vos négociateurs en discuter entre eux et partager les vidéos de l’événement. « On est sur du one-shot, pas sur du durable. Vous pouvez éventuellement accrocher une photo de groupe prise ce jour-là dans la salle de réunion, mais c’est tout. » Côté serious play en revanche, le but étant d’améliorer la productivité et de laisser des traces, optez pour quelque chose qui marque les esprits : des affiches, des cartes de jeu que vous pourrez garder, déployer et traiter… De quoi signifier un changement au sein de l’agence et de ses manières de travailler. 

Transférer cet article à un ami