4 min 30 avec Jean-François Buet, Président de la FNAIM


Par Laurent Pilliet | le vendredi 15 mars 2013 | Réseaux - Franchise
4 min 30 avec Jean-François Buet, Président de la FNAIM

Le débat sur les réseaux de mandataires bat son plein. Le 27 février, les principaux réseaux, dont CAPI France, lançaient officiellement le SYREMI, le premier syndicat des réseaux de mandataires en immobilier. Le jour même, Jean-François Buet publiait une tribune rappelant la position de la FNAIM. L’occasion de le rencontrer pour en savoir plus.

Lancé le 27 février, le SYREMI regroupe 10 réseaux de mandataires dont CapiFrance, OptimHome, megAgence, La fourmi immo…Ces réseaux rassemblent 6 000 agents mandataires. Le SYREMI estime que l’ensemble des réseaux de mandataires en France, compte actuellement quelques 500 salariés et 10 000 mandataires indépendants.

A l’heure où le gouvernement travaille sur une nouvelle loi cadre pour le secteur immobilier, la volonté du SYREMI est de fédérer tous les réseaux de mandataires dans le but d'affirmer leur nouveau modèle économique. Le SYREMI se veut aussi force de proposition, pour permettre, selon lui, une meilleure protection des « consommateurs immobiliers ».

La FNAIM, qui avait déjà alerté Cécile Duflot, ministre du logement, sur la question des réseaux de mandataires à distance lors de son congrès annuel le 10 décembre dernier, a répondu rapidement par la voix de son président, Jean-François Buet. Dans une tribune, M. Buet souligne les deux problèmes majeurs soulevés selon lui par les réseaux de mandataires : celui de la compétence et celui du contrôle et de la sécurité du consommateur.

Pour en savoir plus, nous avons pu interviewer M. Buet. Sur un ton apaisant, il nous présente les arguments de la FNAIM dans ce débat et nous décrit aussi les attentes plus générales de sa fédération pour cette nouvelle loi. Loi qui devrait être présentée au conseil des ministres en juin prochain.

 

Transférer cet article à un ami