2019, l'année des acquisitions pour Nestenn !


Par Aurélie Tachot | le vendredi 07 décembre 2018 | Réseaux - Franchise
2019, l'année des acquisitions pour Nestenn !

Un an et demi après le rapprochement des réseaux Solvimo et Avis Immobilier, qui a donné naissance à Nestenn, Olivier Alonso, président de la nouvelle entité, semble soulagé. Non seulement le réseau qu’il a créé a trouvé sa place, mais il formule également de belles ambitions pour l’avenir, notamment celle de dénombrer 600 agences d’ici 2023, par le biais d’opérations de croissance externe.

Depuis son lancement en mai 2017 suite à la fusion des réseaux Solvimo et Avis Immobilier, Nestenn a généré un chiffre d’affaires cumulé de 135 millions d’euros. Un résultat réjouissant selon le réseau immobilier, qui dénombre 310 agences franchisées. Soit 70 agences de moins que le réseau ERA, qui est présent en France depuis 25 ans. "Fusionner deux marques pour en créer une nouvelle alors que de grandes enseignes historiques sont déjà bien installées sur le marché de l’immobilier, c’est un grand défi. Aujourd’hui, Nestenn a de la résonnance sur son marché. Nos agences, qui craignaient de perdre une partie de leur chiffre d’affaires, sont rassurées : leurs résultats ont, au contraire, été boostés", indique Olivier Alonso. Rappelons que suite à la fusion, le président de Nestenn s’était engagé à rembourser les droits d’entrée des agents immobiliers qui rejoignaient la franchise s’ils n’avaient pas généré au moins 20 % de chiffre d’affaires en plus sous 15 mois.

Des agences plus conviviales

Nestenn, qui est à l’origine de 51 000 projets immobiliers, doit cette réussite à plusieurs facteurs : l’accent sur l’accompagnement de ses clients (via une conciergerie digitale, par exemple), l’effort de transparence sur ses valeurs et ses engagements (au moment de la signature d’un mandat exclusif), les investissements en communication (via le sponsor de matchs de rugby sur France Télévisions)… Mais aussi l’environnement de ses agences. Comme beaucoup de réseaux à l’image de Stéphane Plaza Immobilier, qui dénombre peu ou prou le même nombre d’agences, Nestenn a entièrement repensé ses points de vente, en France comme à l’étranger (Guadeloupe, La Réunion, Etats-Unis…) "Je suis convaincu que l’agence physique a de l’avenir si elle parvient à être attractive. Le mobilier et les couleurs que nous avons choisis pour les agences Nestenn sont chaleureux. Nos clients ne sont plus intimidés dans nos agences, ils s’y sentent désormais comme chez eux", assure-t-il.

Etendre son maillage géographique

En 2019, le réseau Nestenn ne changera pas sa recette ! A une exception près. "Pour accélérer notre développement, nous envisageons de réaliser des opérations de croissance externe. En rachetant des réseaux immobiliers, nous étendrons plus rapidement notre implantation géographique. Cela nous permettra de négocier encore plus facilement avec les centrales d'achat françaises", confie Olivier Alonso. Cette stratégie sera menée essentiellement en France. En parallèle de cette croissance externe, Nestenn mise sur la croissance organique. Convaincu que l’avenir des agents immobiliers sera de se regrouper dans les réseaux et non de rester indépendants, la franchise espère dénombrer 600 agences d’ici cinq ans réparties en France, mais aussi au Portugal, en Espagne et en Italie. Dès l’année prochaine, elle réalisera 500 recrutements sur les postes de conseillers immobiliers et de conseillers de gestion, ce qui portera à 2000 son nombre total de collaborateurs (franchisés et salariés confondus). Le label « Happy at Work » qui récompense les entreprises où il fait bon travailler et que l’enseigne a obtenu en juillet dernier, devrait l’aider à grossir ses rangs.

Transférer cet article à un ami