CompareAgences devient le "Doctolib" de l’immobilier


Par Aurélie Tachot | le mardi 11 avril 2017 | Sites d'évaluation
CompareAgences devient le "Doctolib" de l’immobilier

CompareAgences vient d’ajouter une corde à son arc ! En plus d’aider les internautes à sélectionner une agence immobilière en fonction de critères de performance, la start-up leur propose désormais de prendre rendez-vous, en ligne, avec les agents immobiliers. Focus sur ce nouvel outil de gestion du « Doctolib de l’immobilier ».

Prendre RDV en ligne, c’est déjà possible avec un médecin, via Doctolib. Et, depuis peu, avec un agent immobilier, via CompareAgences. Pour améliorer l’expérience utilisateur des internautes, la start-up a enrichi sa plateforme d’évaluation d’un outil de prise de RDV. Désormais, non seulement les propriétaires cherchant une agence immobilière pourront sélectionner leur partenaire sur des critères de réussite (taux de transformation des agences, délai de vente, prix au m2 des biens vendus ou loués, commission…) mais ils pourront également initier le contact avec elle, simplement en prenant un RDV d’estimation en ligne. "Nous permettons aux internautes d’accéder directement à l’agenda partagé de l’agent immobilier et de bloquer le créneau horaire qui leur convient le mieux", précise Arthur Cassagnau, fondateur de CompareAgences.com. Une fonctionnalité évidemment disponible 7j/7 et 24h/24, très adaptée aux internautes en quête d’immédiateté, mais aussi à ceux réalisant leurs recherches immobilières en dehors des horaires d’ouverture des agences.

La fin des RDV non-honorés ?

Avec ce service en ligne, via lequel 1200 RDV ont déjà été convenus, le comparateur d’agences promet de réduire d’environ 60 % le temps de prospection des professionnels de la transaction, mais aussi de diviser par 4 le nombre de RDV non-honorés. En lançant cet outil de gestion de RDV, la start-up a entièrement revu son organisation. "Nous ne réaliserons plus de qualification téléphonique des biens des propriétaires vendeurs et des bailleurs, explique Arthur Cassagnau. L’objectif des équipes est plutôt de s’effacer et de faire de CompareAgences une plateforme digitale de gestion de projets immobiliers." La force commerciale de la société, qui s’occupait jusqu’ici de cette étape de qualification, sera donc déployée sur d’autres missions. Notamment sur le développement de partenariats avec les agences. Et sur ce sujet, les ambitions de la start-up sont fortes. "Aujourd’hui, nous travaillons avec 1050 agences immobilières, dont 90 à Paris. C’est environ 5 % des agences de France. D’ici un an, nous espérons en dénombrer entre 2100 et 2200", conclut le fondateur.

Transférer cet article à un ami