Les Millennials dopent le marché immobilier


Par Julie Taugis | le mercredi 04 avril 2018 | Portails de petites annonces
Les Millennials dopent le marché immobilier

Selon le dernier Observatoire du Moral Immobilier de Logic-Immo.com, 40 % des acquéreurs sont des Millennials. Avec un âge compris entre 18 et 38 ans, cette génération insuffle une nouvelle dynamique à un marché, déjà porteur.

La demande est dynamique en ce début d’année, selon la 24e vague de l’Observatoire du moral immobilier, menée auprès de 1216 personnes ayant un projet d’acquisition dans l’année. Le nombre d’intentionnistes est même en progression par rapport à l’année dernière, avec un record : 3,5 millions d’intentions d’achat, soit 500 000 de plus que l’année dernière. Et cette demande est boostée par des conditions de financement encore attractives, des perspectives économiques favorables mais aussi et surtout par l’enthousiasme de la génération Y.

Un chemin « tortueux » vers l’accession

Selon l’Observatoire, le moment est jugé opportun pour une acquisition pour 88 % des Millennials, contre 67 % pour les autres personnes sondées. « Leur optimisme est plus marqué que les autres générations d’acquéreurs immobiliers », confirme  Stéphanie Pécault, responsable des études de Logic-Immo.com. Cet optimisme s’explique notamment par des perspectives positives quant à l’évolution de leur situation financière. 40 % anticipent une amélioration de leur situation contre 21 % pour les autres générations. Un élément logique puisque les Millennials démarrent leur vie professionnelle avec des revenus qui vont progresser. Toutefois, « 65% des moins de 35 ans pensent que le chemin vers l’accession est plus tortueux pour leur génération. Cette perception est le fruit du fossé croissant entre les prix immobiliers et les revenus ainsi qu’une précarisation du marché du travail associé à celle des salaires », ajoute Stéphanie Pécault. 

Un budget inférieur à 200 000 euros

L’acquéreur immobilier de la génération Y, c’est-à-dire de moins de 35 ans, a des critères plutôt classiques : il recherche un bien en centre-ville ou en périphérie, avec un budget de moins de 200 000 euros (51 % des sondés). Il a un intérêt plus marqué pour le neuf que les autres générations (26 % versus 17 %) mais préfère acheter dans l’ancien (51 %). A noter que l’achat d’une résidence principale représente 85 % des projets des Millennials, d’après l’étude de Logic-Immo.com L’investissement locatif représente tout de même 11 %. Preuve que, pour les plus jeunes, la pierre est le meilleur moyen de se constituer un patrimoine.

Un parcours de plus en plus digital

Les Millennials ont un parcours immobilier de plus en plus digitalisé, révèle l’Observatoire. Si 93 % effectuent leurs recherches via des portails d’annonces immobilières, 41 % les font à partir des applications mobiles. Toutefois, ils lisent autant les magazines immobiliers que les autres générations (19 %) mais utilisent plus les réseaux sociaux (15 % vs 13 %). Le digital est donc au cœur de leurs habitudes de consommation et le téléphone est l’outil de prédilection de 77 % des Millennials. Pour autant, « ils n’écartent pas l’accompagnement des professionnels de l’immobilier », note Stéphanie Pécault. En effet, selon l’étude, 58 % font appel aux agents immobiliers pour les guider.

Transférer cet article à un ami