3 min avec Henry Buzy-Cazaux, président de l'IMSI


Par Laurent Pilliet | le vendredi 01 avril 2016 | Services pour évaluer

Le décret d'application, très attendu, sur l'obligation de la formation professionnelle de la loi ALUR a été publié le 21 février dernier. Tous les professionnels de l'immobilier sont concernés. Quelles formations devront-ils suivre ? Qui les donnera ? A quel coût ? Les réponses en vidéo avec le spécialiste Henry Buzy-Cazaux.

La loi ALUR a mis fortement l'accent sur la formation continue. Toute la profession attentait avec impatience la parution du décret d'application sur ce sujet pour avoir tous les détails pratiques. Le suspens a pris fin le 21 février dernier. Tout professionnel de l'immobilier en contact avec des clients devra impérativement suivre 14 heures de formation par an ou 42 heures pendant 3 ans. Sans une preuve de cette formation, les cartes professionnelles ne seront plus renouvelées.

Selon les premières estimations, plus de 150 000 professionnels seront ainsi formés chaque année. Une vraie révolution. Jusqu'à présent, les experts estimaient à 12 000 le nombre de personnes formées chaque année.

Henry Buzy-Cazaux est un véritable expert de la formation en immobilier. Après avoir œuvré au sein de l'ESPI et de l'ESI, il dirige depuis 16 ans maintenant l'IMSI, l'institut du Management des Services Immobiliers. Cette école, au sein du groupe IGS, compte plus de 325 étudiants sur ses deux campus à Paris et à Lyon. Particularité de l'IMSI, tous les programmes se font en alternance.

Quels sujets seront abordés dans ces formations obligatoires ? Quel sera le coût réel pour les agences ? Qui pourra les donner ? Les réponses et bien plus dans cette interview vidéo d'Henry Buzy-Cazaux.

Transférer cet article à un ami