Wattamate veut " professionnaliser " la colocation


Par Morgan Robert | le mercredi 24 janvier 2018 | Réseaux sociaux Immo
Wattamate veut " professionnaliser " la colocation

Alors que la colocation est souvent considérée comme une solution de vie alternative pour étudiants bohème prêts à vivre au milieu d’inconnus, Wattamate propose aujourd’hui de professionnaliser le concept. Le principe ? Matcher les profils de milliers de candidats pour former des groupes cohérents à qui seront proposées les offres des agences.

Professionnaliser la colocation, tel était l’objectif d’Alexandre Tsigris et de Morgan Melchilsen en fondant Wattamate. Alors qu’il faut souvent emprunter des chemins de traverse pour trouver la bonne colocation, les deux startuppeur proposent de réintroduire un peu de méthode dans le concept. En clair, au lieu de devoir fouiller divers sites peu fiables pour intégrer une colocation sans savoir vraiment qui s’y trouve déjà, la start-up propose de leur présenter des personnalités compatibles et de leur fournir les annonces d’agences immobilières partenaires. Une idée prometteuse lorsque l’on sait que la colocation concerne 2 millions de personnes pour un turn-over de 11 mois environ par colocation et que ce phénomène est en croissance régulière.

« Faire revenir les agences dans le jeu de la colocation »

Le mode d’emploi est simple. Une fois sur wattamate.com, le candidat à la colocation va remplir un profil qui mentionnera son attirance pour les séries tv, les jeux vidéos, la mode, ou encore sa passion pour le ménage et le repassage. Des compagnons potentiels lui seront ensuite proposés de même qu’un certain nombre d’annonces émanant d’agences immobilières avec lesquelles Wattamate a noué des partenariats. « Alors qu’elles sont jusqu’ici toujours restées un peu à l’écart du phénomène, explique Morgan Melchilsen, nous permettons aux agences de revenir dans le jeu de la colocation, tout en les plaçant en face d’interlocuteurs très motivés. »

Après une première année « test », Wattamate compte déjà plus d’une centaine d’agences clientes dans le Rhône-Alpes, à qui elle propose plusieurs milliers de profils. « Le service aux agences coûtera une centaine d’euros par mois, quel que soit le nombre d’annonces traitées. En cas d’offres au cas par cas, nous prévoyons également un tarif à l’unité, à raison de 10 euros par bien. Un prix modulable en fonction du service fourni. » Le propriétaire indépendant pourra lui aussi faire appel à Wattamate pour quelques euros mensuels.  

Gratuit pour les candidats à la colocation, Wattamate propose enfin une offre freemium pour qui souhaitera bénéficier de prestations privilégiées comme la possibilité de découvrir les biens à colouer avec quelques jours d’avance.

S’implanter dans les 15 plus grandes villes de France en 2018

Dans les mois à venir, Wattamate devrait se doter d’une application mobile dite de « gestion de vie en colocation » pour aider les colocataires à organiser les diverses tâches inhérentes à la vie en communauté –courses, ménage etc. Autre objectif à court terme, proposer une plateforme numérique de gestion de toute la partie contractuelle –contrat de location, documents servant de garanties etc.

Wattamate compte enfin profiter de 2018 pour élargir son champ d’action et s’implanter dans les 15 plus grandes villes de France.

Transférer cet article à un ami