"Notre collectif entend construire l'immobilier de demain", Mehdi Amour, Immo 2020


Par Aurélie Tachot | le mercredi 20 juillet 2016 | Réseaux sociaux Immo
"Notre collectif entend construire l'immobilier de demain", Mehdi Amour, Immo 2020

Lancé en décembre, Immo 2020 est un collectif cherchant à transporter les différents acteurs de l’immobilier dans le futur. Composé d’une vingtaine de start-up dont enVisite , Inch et Meero, il souhaite évangéliser les professionnels du secteur pour les convaincre de l’intérêt des nouvelles technologies, comme l’explique Mehdi Amour, fondateur de CompareAgences et président d’Immo 2020.

Pouvez-vous présenter Immo 2020 ?

Immo 2020 est un collectif placé sous le haut patronage d’Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat chargée du numérique. Il est aujourd’hui composé d’une vingtaine de start-up touchant de près ou de loin à la sphère de l’immobilier. Certaines sont spécialisées dans la maison connectée, l’économie d’énergie, la photo immobilière tandis que d’autres éditent des outils dédiés aux gestionnaires, aux syndics, aux copropriétés… Au-delà de partager les mêmes problématiques, ces start-up ont pour volonté de faire entendre leurs voix et de construire l’immobilier de demain, notamment via le levier du digital.

Quelle vision du digital partagez-vous ?

Nous constatons qu’en l’espace de trois ans, le marché immobilier s’est véritablement transformé ! Les professionnels ont pris conscience que le digital touchait tout le monde et qu’il constituait une opportunité pour réconcilier les Français avec le secteur de l’immobilier. Le rôle d’Immo 2020 est désormais de leur présenter les outils qui peuvent accompagner cette transformation. En plus d’un travail d’évangélisation, cela suppose de rappeler que les start-up, qui sont très observées sur le marché, ne sont pas uniquement des cellules de R&D : elles génèrent du business pour les agents.

Quelles actions initiez-vous ?

Nous avons organisé, en juillet, un premier événement au cours duquel six start-up ont pitché. Leur but était de montrer aux professionnels de l’immobilier que les outils pouvaient leur permettre d’améliorer leur chiffre d’affaires. Nous organiserons prochainement un apéro-networking qui devrait aider les start-up à se rapprocher de leurs clients. D’une manière générale, notre objectif est de multiplier les partenariats entre les membres du collectif. Nous pourrions, par exemple, envisager d’avoir une régie commerciale commune. Ce collectif est la Sainte-Alliance des petits !

Transférer cet article à un ami