MeilleursBiens.com : le réseau fait front face à la crise


Par Christian CAPITAINE | le mardi 24 mars 2020 | Réseau de mandataires
MeilleursBiens.com : le réseau fait front face à la crise - DR
Visites des biens, états des lieux avant-vente, signatures des actes authentiques, organisation du travail : quel est, depuis le début de la crise sanitaire, le quotidien des agents mandataires du réseau MeilleursBiens.com ? Les réponses avec son directeur, Michaël Benchabat.

Enregistrez-vous-vous une baisse d’activité pour votre réseau depuis l’installation de la crise sanitaire ?

Les affaires en cours de nos agents mandataires - ils sont une centaine - n’ont pas été arrêtées (cet entretien a été réalisé jeudi 19 mars), même si nous avons essuyé des reports. Pour la signature des actes authentiques à venir, les notaires avec qui nous travaillons peuvent s’appuyer sur les procurations envoyées par les vendeurs et acquéreurs. Notre présence, dans ces cas de figure, n’est pas recommandée, ce qui se révèle très pratique dans le cadre du confinement imposé aux Français par les pouvoirs publics. Quant aux signatures des compromis de ventes, là encore nous sommes aidés grâce aux équipements des notaires qui permettent la signature électronique.

Concernant les visites et les états des lieux, avez-vous émis des recommandations à vos agents mandataires ?

Mon message est le suivant : outre les états des lieux avant-vente, qui peuvent être réalisés avec des vidéos et des photos, les visites physiques des biens sont à proscrire. Mais pour ceux qui souhaitent en organiser sous leur responsabilité, nous leur recommandons de prendre toutes les précautions nécessaires, notamment de bien se laver les mains et de garder une distance physique d’au moins un mètre avec leurs clients lors de la visite. Surtout, nous les encourageons à filmer le bien et à leur envoyer les images. Aussi, ils peuvent, bien sûr, s’appuyer sur les outils de visites virtuelles, que nous réservons aux biens commercialisés en exclusivité, soit 50 % de notre offre. Pour ma part - car je suis moi-même agent - j’utilise Matterport, un outil très performant - certes un peu onéreux mais il en existe d’autres moins chers ! - qui permet aux futurs acquéreurs de se projeter parfaitement dans le bien convoité.

Dans ce contexte de confinement qui bouscule nos habitudes de travail, quels autres conseils donnez-vous à vos agents ?

D’abord, de rester au contact de leurs clients, y compris les anciens, et de privilégier les contacts visuels grâce aux outils comme skype ou facetime. Ce temps du confinement doit également servir à la formation, via le e-learning, afin de se mettre en conformité avec les disposition de loi ALUR (La loi stipule que les agents doivent suivre une formation continue d’une durée minimale de 14h par an ou 42h durant trois années consécutives d’exercice, NDLR). Je les encourage aussi à développer leur présence sur les réseaux sociaux, et notamment à créer ou développer leur page facebook et instagram. Enfin, je leur recommande d’établir, pour chaque journée de travail, un planning et de s’y tenir. Et aussi, de faire du sport ! En respectant, bien sûr, les consignes de sécurité.

En juin 2018, MeilleursBiens.com faisait son apparition sur le marché des réseaux mandataires. Depuis, comment avez-vous grandi et quels sont vos objectifs de développement ?

Au lancement de notre plateforme, nous étions cinq agents à travailler en région parisienne. Aujourd’hui, nous sommes une centaine, répartis au sein de quarante-cinq département en France métropolitaine et outre-mer. Entre 2018 et 2019, notre chiffre d’affaires réseau est passé de 470 000 euros à 1,4 million d’euros. Et pour ce début d’année 2020, nous avions déjà réalisé, au 19 mars, 78 % du CA de 2019. Côté objectifs, nous tablons, cette année, sur le recrutement de 200 nouveaux agents - que nous préférons expérimentés, même si 10 % de nos recrus sont des débutants à qui nous imposons 150 heures de formation - et un chiffre d’affaires multiplié par trois par rapport à 2019.

Un dernier point sur votre modèle économique : comment est-il organisé ?

MeilleursBiens.com s’appuie sur un réseau d’agents mandataires qui perçoivent 100 % des commissions reversées. Pour nous rejoindre, ils doivent s’acquitter d’un abonnement mensuel, compris entre 179 euros et 289 euros, qui varie en fonction de la région (il est plus élevé en région francilienne) et des diffusions de biens compris dans les pack d’annonces. Enfin, sur chaque transaction, le réseau prélève un forfait de 149 euros pour la gestion de son traitement. Un dernier point important qui traduit le succès de notre modèle économique : les agents qui ont rejoint meilleursbiens.com ont, en moyenne, enregistré une augmentation de leur revenu comprise entre 30 et 50 %.

Transférer cet article à un ami