Vivastreet développe une nouvelle offre destinée aux agences


Le jeudi 15 mai 2014 | Portails de petites annonces
Vivastreet développe une nouvelle offre destinée aux agences - D.R.

 

Fort de ses 2,7 millions de visites et 200 000 contacts générés chaque mois pour sa seule rubrique immobilier, le site généraliste Vivastreet a eu l’idée de lancer un baromètre pour suivre les tendances de l’immobilier en ligne. Ces premiers résultats sont aussi l’occasion de faire le point sur l’offre professionnelle en transition du challenger français des annonces gratuites en ligne.

En mars dernier, 64 % des mises en contact opérées via Vivastreet Immobilier concernaient des locations, contre 36 % pour des biens à vendre - hors colocations, locations saisonnières et immobilier d’entreprise. « En 2013, la répartition était de l’ordre de 55/45 en faveur de la location, qui prend de l’ampleur », explique Thierry Langlois, responsable du marché immobilier de Vivastreet. Les Français se tourneraient-ils plus qu’avant vers les biens à louer faute de pouvoir acheter ? Sur la même période, 57 % des recherches immobilières sur ce site concernaient des appartements, les maisons ne regroupant que 27 % des requêtes. Sans surprise, les recherches de bureaux, terrains ou immeubles étaient quant à elles minoritaires. 
 
Une offre « pro » en chantier

Basé sur un modèle freemium pour les particuliers, Vivastreet se rémunère sur les options de mise en avant et à travers la publicité. Jusqu’à la fin de l’année dernière, une offre destinée aux professionnels était commercialisée par Immoxia, un groupe indépendant de presse immobilière gratuite. Tout comme Le Bon Coin, Vivastreet a donc décidé de reprendre la main sur la relation commerciale avec les agents immobiliers. Bientôt - a priori avant la rentrée prochaine -  les agences bénéficieront d’une page profil, d’une visibilité dans un annuaire et pourront diffuser automatiquement leurs flux d’annonces. « Nous sommes déjà en phase de test avec le logiciel AdaptImmo », indique Thierry Langlois. 

+ 30 % de trafic en 2013

Au global, Vivatstreet Immobilier rassemble 250 000 annonces - contre plus d’1 million pour Le Bon Coin. « Nous avons volontairement un nombre réduit d’annonces car elles ont toutes moins de 90 jours ; nous voulons offrir de la fraicheur aux internautes et un grand nombre de contacts à nos utilisateurs », indique Thierry Langlois. Le site mise notamment sur la qualité éditoriale de ses annonces immobilières qui peuvent intégrer jusqu’à 12 photos. Aujourd’hui, la moitié des offres publiées dans la rubrique Immo ont issues de particuliers, l’autre moitié de professionnels. 

 

Gaëlle Fillion

Transférer cet article à un ami